Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 13:43

Lors de la construction du Fort aux Fresques, plusieurs mariages furent célébrés à Hestroff dans les années '30 et après 1939.

  • Odile BOITEUX °1905, fille de Victor et Anne REIMERINGER, épousa le 18 janvier 1932 Otorino PERINI, d'origine lombarde (Cremona).
  • Joséphine et Mathilde BOUR, filles de Jean Théophile et Julie BAJOLET épousèrent respectivement un CIBIC, d'origine slovaque et d'OLIVEIRA, d'origine portugaise.
  • Céline KETZINGER °1912, fille de Nicolas et Anna NADé, épousa René Emile Constant DELMONT, conducteur de travaux, originaire de Dijon.
  • René BLUME, fils d'Alphonse et Catherine BARTOLINO, épousa une fille BUTTI, dont le père tenait un bistrot dans l'ancienne maison de Célestin DEPENWEILLER.
  • Anne-Marie GEANT °1914, fille de Pierre et Anne-Marie MAUJARD, épousa Lucien ROCHE originaire de la Marne (Huiron).
  • Philomène BOUR °1916, fille de Jean Théophile et Julie Bajolet, épousa un certain LEHMAN de Belfort.



D'autres filles du village choisiront leur partenaire pour la vie parmi les soldats ayant transité par le camp de Bockange ou ayant occupé l'ouvrage d'Anzeling et le Fort de Hestroff.

Parmi elles, on peut citer :


  • Rosalie MOLL °1916, fille de Jean et de Catherine, avec René DENIS du 162e RIF  
  • Marie RITZ °1917, fille de Nicolas et Justine REINERT, avec Marcel THIRRIARD des Ardennes
  • Anne RITZ °1919, soeur de Marie citée ci-avant, avec Antoine SINTEFF devenu garde-forestier
  • Eugénie DODELLER +2008, fille de Nicolas et Marie Suzanne SCHERRER, avec René DUVAL de Paris, originaire des Ardennes (voir commentaire ci-dessous de Jean-Luc, neveu et filleul du couple).
  • Marie WAGNER °1921, fille de Georges et Anna REIMERINGER, avec Léon SINS, originaire du Bas-Rhin (Siewiller).
  • Pauline NADé °1924, fille de Jean-Pierre, dit Jeanpel, et Marie BENTZ, avec Hubert MULLER originaire de Soucht, à la frontière de l'Alsace Bossue.

Léon SINS au centre

Collection Gérard Sins, aimablement prêtée à l'association du Fort aux Fresques

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Luc 17/05/2009 21:08

Les guerres ne sont jamais "joli-joli", mais on n'est pas près d'y renoncer. Hélas !

Quand le souvenir de la précédente s'estompe et que ceux qui n'en ont pas la mémoire y trouvent davantage la possibilité de s'affirmer, que l'ordre nouveau qu'ils caressent de leurs voeux et qu'ils imaginent plus favorable, plus séduisant que le coût du sang et de la langueur des traditions, routines et de l'ordre établi, alors tout est permis...!

Il ne faut pas s'attendre, à mon humble avis, à voir un jour la "Der des Ders".... La guerre, c'est peut-être comme l'incendie qui régénère la forêt: sinon nécessaire, du moins utile....
Enfin, je ne sais pas....

Sinon (pour alimenter le débat), je voulais dire que ces Suédois et ces Tchèques étaient peut-être aussi le fruit de viols à caractère disons...militaire.
Comme quoi, là non plus, les expériences déplaisantes ne garantissent pas un meilleur avenir....!


A part ça, une petite note plus amusante: il y avait aussi des Croates dans l'affaire (sous bannière austro-hongroise), qui portaient un attribut curieux autour du cou, qui fera une mode et qu'on appèlera de leur nom : cravatte !

solnade 19/05/2009 07:53


Ben... comme tu le dis ! Ils nous arrivent de surprendre des anciens - qui n'ont pas vraiment souffert de la guerre - qui s'affolant sur "la nouvelle jeunesse" appellent de leurs voeux une nouvelle
guerre histoire de faire un petit nettoyage au Karcher...


Jean-Luc 15/05/2009 00:58

Quand j'étais jeune enfant, j'ai souvent vu des représentants venir chez mon père qui avaient un intérêt certain pour l'actualité, ce qui les faisait deviser à l'occasion sur l'Algérie française, la question des Pieds-Noirs, etc..., et, pour deux d'entre eux, de l'histoire locale et particulièrement de la guerre de 30 ans, qu'ils situaient déjà comme un tournant dans l'histoire de notre terroir (ce qui est surprenant, car on a l'impression d'en savoir moins aujourr'hui).
L'un disait que nos origines étaient tchèques et l'autre qu'elles étaient suédoises. J'y croyait plus ou moins, car pour moi, on était du cru....

Bon, il s'avère que ce n'est pas totalement vrai....

solnade 15/05/2009 13:33



Que nous portions en nous des gènes suédois ou tchèques ne serait pas étonnants. Lors de la guerre de Trente Ans les Suédois et les Tchèques ont sévi dans toute la contrée. Leur spécialité était
de violer toutes les femmes aux yeux de leurs pères, maris, enfants… avant de trucider ces derniers de manière tout à fait horrible. N’as-tu jamais entendu parler de l’élixir suédois qu’ils
ont fait avaler à nos ancêtres ? En sachant que ce breuvage létal n’était rien moins que du purin… ?


Le repeuplement du pays de Nied s’est fait grâce à nos Tyroliens, nos gens du Nord, nos Belges… qui ont épousé les rescapées du cru. Or parmi ces femmes, combien de fruits des viols subis par
leurs mères ?








Jean-Luc 12/05/2009 18:21

Jean-Pierre Hackspiel ? Est-ce le père d'Eugène ? de Camille ?
Tu as dit sur une autre page que que Jean-Pierre H et Nicolas D avaient partagé la même maison dans un village meusien.... J'ai interprété "H" comme Humbert, mais peut-être fallait-il comprendre Hackspiel ?
A+

solnade 12/05/2009 23:53


En effet, c'est Hackspill.. Un peu de patience... Nicolas et le Paté Jean-Pierre (père de Camille) ne se rencontreront que d'ici 2 jours...


Jean-Luc 10/05/2009 23:54

Cette ascendance tyrolienne est une surprise... Je ne m'y suis pas encore fait, mais ça va venir....

solnade 11/05/2009 22:10


Va falloir faire comme les Hackspill, qui leur vie durant ont cru à leur origine hongroise colportée par le Paté Jean-Pierre. Heureusement, nous sommes en 2009 et on vient tout juste de fêter la
journée de l'Europe...


Solnade 04/05/2009 17:56

Jean REITZ né à Satteins... Encore un tyrolien comme ancêtre...

Satteins liegt im westlichsten Bundesland Österreichs, Vorarlberg, im Bezirk Feldkirch auf 496 Metern Höhe. 45,2 % der Fläche sind bewaldet. Es existieren keine weiteren Katastralgemeinden in Satteins.

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche