Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 00:00


Holling  

 

La paroisse de Bettange, à ne pas confondre avec son homonyme dans le grand duché du Luxembourg, est proche voisine de l'ancienne paroisse de Valmunster (Holling, Eblange, Remelfang) à laquelle toutefois elle n'a jamais appartenu.

 

Hestroff-5nov2011-DSC03354-Bettange-de-Holling.jpg

L'église saints-Pierre-et-Paul vue de la route Holling-carrefour Valmunster/Betttange.

 

 

Bettange appartenait à la seigneurie de Bérus dans le duché de Lorraine et dépendait depuis le 13e de l'abbaye de Bouzonville.

  

Les templiers allemands auraient eu des biens à Bettange. Les seigneurs d'Eltz se partageaient Bettange avec ceux de Koeler en 1475. 

 

 

Hestroff-5nov2011-DSC03380-Bettange-eglise-orme.jpg

Le vieil orme de 1595 faisant face à l'église Saints-Pierre-et-Paul

 

 

Le choeur de l'église Saints-Pierre-et-Paul daterait du 16e comme le plus vieil orme du pays de Nied lui faisant face, planté en 1595.

  

 

Hestroff-5nov2011-DSC03358-Bettange-Nied-Pick.jpg

François sur le pont de la Nied entre Bettange et Colming

 

 

Selon François P., Bettange était un autre petit coin de paradis pour les pêcheurs de la Nied. C'est qu'il en a à raconter à ce propos. Anzeling, Holling, Bettange, Colming... Gomelange...

 

Hestroff-5nov2011-DSC03361-Colming.jpgColming, fief des Magar et des Wiltzer

 

 

Comme ses voisins proches, soit Holling, Gomelange et Eblange, Bettange appartient au canton de Boulay et à l'intercommunalité boulageoise.

 


 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Luc 19/11/2011 21:17


Ah bon ? Tu m'en diras tant...! Je n'étais pas au courant...!


En revanche, j'ai compris qu'il avait  "sympathisé" avec une personne (serait-ce la même ?) qui a été par la suite cantinière au collège quand j'y étais, ce qui outre l'aveu qu'elle m'en
avait fait et ses regards malicieux, me valait parfois... double dessert !


Elle m'avait "reconnu" sur ma mine avant de savoir mon nom, ça m'avait carrément  impressionné !


 


Décidément, je trébuche encore ! Il ne s'agissait pas d'une briquerie, mais d'une tuilerie à Bettange. C'est à ce genre de ratés récurrents que je dis que j'ai eu une semaine usante, pour ne pas
dire plus ! Bref, re-méa culpa, je suis désolé.


Mais nos tuiles hestroffoises sont bien siglées dans la masse, "Bettange", tu penses si je m'en souviens, vu que je les ai nettoyées une par une (et il y en a 8000 dixit mon père), c'était, il y
a déjà bien longtemps, et ça m'a fait passer un mois je juillet sur le toit. L'année où j'étais bronzé...!


 


A+

solnade 20/11/2011 10:46



Papa D a flirté avec le café Champlon au croisement Bettange/Valmunster. François n'est pas le premier à me le raconter. MLH était bien au courant itou. T



Jean-Luc 16/11/2011 20:36



Mea culpa. En me relisant, je réalise que j'ai fait une erreur : il ne s'agissait pas d'une soeur de François P. mais d'une soeur de sa belle-soeur, épouse de René P., soit d'une demoiselle N.,
née très certainement à la Geismühl (son prénom m'échappe).


François, lui, avait (ou a peut-être encore) un frère à Bettange, qui avait "construit" entre l'ancienne briquerie et le carrefour Boulay/Bouzonville/Valmunster.


 


La briquerie, il me semble, a été transformée en habitations, mais elle a fonctionné jusqu'après guerre et dans les années soixante au moins puisque notre maison familiale, comme sûrement bien
d'autres à Hestroff en est équipée et que cela remonte à mes 5/6 ans !


 


A+



solnade 18/11/2011 15:29



Feu Alphonse P. de Bettange, frère de François (on lui a rendu visite), avait épousé une fille Jacob de Bettange, dont la soeur a épousé un gars de Hestroff.


Pour la briquerie... va falloir que j'embarque une autre fois le François. Il a une mémoire d'éléphant et connaît bien sa région. C'est que du  bonheur avec lui. Cela l'aurait été à coup sûr
aussi avec ton papa, qui connaissait bien Bettange où il fraya avant de connaître maman...



Jean-Luc 12/11/2011 23:06



A proximité de l'orme, il y avait naguère aussi une maisonnette (aujourd'hui disparue) extrêmement intrigante, car elle était tout de en bois peint (vert pâle)et de plein-pied
sur-élevé, avec une sur-porte moustiquaire à l'entrée, exactement comme dans les feuilletons américains qui nous racontaient le middle-west des années 50 à 70 sur télé-Luxembourg !
C'est justement une soeur de François P. qui y habitait....


Pour Colming, je confirme : il n'y a eu que des Magar et des Wilzer depuis au moins cent ans ! Ces gens-là ont eu bien du mérite de ne pas tomber dans la consonguinité (humour) !


A+



solnade 13/11/2011 11:38






Je n'ai pas connu la petite maison. Celle qui est toujours debout me paraît fort ancienne aussi. Elle n'est pas habitée. Je ne sais à qui elle appartient.


A mon retour à Hestroff, je demanderai à François.



Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche