Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 20:06

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Jean-Luc sur l'article Hestroff endeuillé suite à un accident de la route, sur votre blog Hestroff, village de la Moselle francique

Extrait du commentaire:

(RIP, Mr Zani).

Les derniers commentaires de Jean-Luc mis en lumière :


La forêt de Gondreville, lieu de bien des dangers, c’est une frontière naturelle, comme le sont  ailleurs un fleuve (le Rhin, par exemple) ou une crête de montagne (les Pyrénées…) !

C’est d’ailleurs la frontière linguistique entre Lorraine francique et Lorraine romane, avec en son sein quelques individus restés sauvages (à Burtoncourt, Drogny ou Villers-Bettnach), qui ne savent pas toujours eux-mêmes de quel coté pencher….

C’est aussi la frontière entre le morne et dénudé Plateau lorrain (un autre « Plat-Pays ») et le Val-de-Nied, incontestablement plus riant, plus boisé, plus irrigué et plus vallonné.
Entre l’ habitat crépi dans toutes les nuances possibles, donc assez rares, allant du gris-beige au beige-gris (à Gondreville, par exemple ou à St-Bernard) et celui aux couleurs débridées et même
« déraisonnables » (rose, jaune, vert, orangé, turquoise, lilas, ocre etc, il n’y a pas de limite à cette fantaisie…), comme Hestroff en est déjà un bon exemple !

Mais, la forêt de Gondreville, c’est aussi là qu’est mort… le père Noël !

Entre autres victimes….

C’était un soir de l’hiver 67/68, certains s’en souviendront forcément !

Le père Noël (alias Norbert Noël), c’était un peu « Mr Cadeaux » pour ses administrés bouzonvillois et pour le canton en général, puisqu’il a œuvré à l’implantation de plusieurs usines à cette époque,  lesquelles ont employé utilement la nombreuse paysannerie de nos villages, que la spécificité « polyculture-élevage » du
paysage n’aurait pas permis à tous de bien vivre, ni en grande culture, ni, à-fortiori, en élevage !

C’était donc une nuit d’hiver dans la forêt de Gondreville, en revenant de Paris par le train jusqu’à Metz, puis de là en voiture, direction Bouzonville par la fameuse forêt….

La neige, les virages, le verglas ou les congères, les ravins, l’absence de barrières de sécurité à l’époque, de pneus-neige ou de chaines, parce que, peut-être, le matin en partant de Bouzonville, les conditions climatiques étaient bonnes…, peut-être aussi un peu harassé de fatigue, peut-être un peu pressé de rentrer se reposer (après la séquence voiture-train-métro-taxi-réunion-et retour)…, et voilà qu’en moins d’une seconde, tout est mis-à-plat… :  ce qui était vrai ne l’est plus, ce qui n’était pas imaginé ni attendu s’impose. Tout change, aussitôt, et pour toujours !

Mourir sur la route est généralement une malchance…, mais comme on dit, c’est rencontrer son destin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche