Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 11:32

Fin août, le chat de la voisine, celui qui nous snobe et nous toise depuis plusieurs années, est enfin descendu de son piédestal...

 

Chat-de-la-voisine-DSC06270.jpg

 

Sa maîtresse partie en vacances, Monsieur le chat, guère habitué à chasser, s'en est allé faire la manche chez les voisins. Où était donc passée sa superbe ?

 

Pas rancunière pour un sou, nous l'avons accueilli bien volontiers. Quelques achats pour notre invité, lait, croquettes et petits pots... bref, tout ce que nous avons l'habitude de ramener aux chats errants de la Mémé.

 

Mais, Monsieur... pardon Madame semble avoir été élevée dans le luxe. Fi des croquettes ! Le lait ? On lape du bout de la langue... Ah mais, les petits pâtés boeuf, poulet, saumon ... ! On en redemande ! En veux-tu en voilà !

 

Chat-de-la-voisine-DSC06267.jpg

 

Madame est certes un gourmet mais aussi une grosse gourmande. Elle ne se contente pas d'un ravier. Non ! Il lui en faut un 2e, un 3e. La ruine quoi ... Elle balance la queue de droite à gauche,  pleure comme un bébé, se frotte contre les jambes quand elle n'essaye pas de se frayer un chemin jusqu'à la cuisine. Bref, elle fait du forcing !


En cette belle arrière-saison, alors qu'on a encore le plaisir de vivre la porte de terrasse grande ouverte, Madame ne nous lâche plus les baskets. Un véritable siège. Elle s'installe devant le pas de porte pour nous observer. Dès qu'elle pense que nous avons baissé notre vigilance, elle pénètre dans la maison à pas de félin. Un " non " ferme suffit toutefois pour qu'elle tourne les talons tout en donnant immanquablement une griffade au tapis du seuil, langage que nous n'avons pas encore réussi à décoder.

 Chat-de-la-voisine-DSC06325.jpg

Quand agacée, nous fermons la porte à regret - pour éviter qu'elle ne dépose ses phérormones-,  elle grimpe carrément sur la table de jardin d'où elle peut continuer à observer la maisonnée. Elle peut y rester des heures jusqu'à ce la porte se rouvre !

 

Telle attitude ne relèverait-elle pas du harcèlement ...? que faire ?

 


Chat-de-la-voisine-DSC06273.jpg

 

 

Entretemps, sa maîtresse est de retour. Elle doit recevoir son petit dèj car au petit matin elle n'apparaît plus. Mais, à l'heure de l'apéro... qui revoilà ???


Nous n'aurions jamais dû céder à la pitié... Comment faire comprendre à ce chat que maintenant que son maître est de retour, chacun chez soi et le Bon Dieu pour tous ?

 

 
Chat-de-la-voisine-DSC06277.jpg

 

Hier soir, nous avons peut-être trouvé la solution. Déjà la veille, quand nous nous étions saisi du tuyau d'arrosage, il nous avait semblé qu'il avait vite déguerpi. C'est bien ce qui arriva. A peine  le robinet ouvert que déjà notre chat avait filé.

 

Plus tard, il est revenu se promener sur le mur d'enceinte, là où nous on aime l'observer ...

 

Chacun son tour !

 



 

 

 

 

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

philip le cousin 10/09/2012 13:08


Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes.'" Curé  d'ARS '"

Jean-Luc 09/09/2012 21:07


Un petit rajoût pas dénué d'intérêt : "chocolat", le matou siamois, bon pèpère, ni farouche, ni agressif était lui-même bienveillant vis-à-vis de sa descendance, avec laquelle il couchait pour la
réchauffer, qu'il léchait et éduquait.


Je dois à cette brave bête cette justice de le reconnaître.


A+

Jean-Luc 09/09/2012 20:49


Chat tricolore est dit caractériel, mais c'est peut-être des racontars...!


Mais, indépendamment  de cela, il est avéré qu'un chat a généralement plusieurs maisons et donc qu'il vient "relever ses compteurs" en s'adaptant aux horaires et aux habitudes des uns et des
autres, dont l'un s'imagine être le maître unique (et vlan pour la fidélité, qui en prend un coup !) , tandis que le ou les autres ne s'imagine(nt)  être qu' hôte(s) occasionnel(s).


C'est probablement une erreur : le chat n'a que la reconnaissance de son ventre et n'est assidu à une maison que si on respecte son indépendance et sa tranquilité. Bref, il s'accomode assez bien
de la présence d'humains bienveillants chez lui, tout en considérant qu'il a plusieurs "chez lui", ou, un seul "chez lui" dans plusieurs endroits...!


Il peut aussi adopter chez lui un congénère, voire plusieurs, mais attention, il peut y avoir conflit entre mâles en périodes de châleurs (combien de nuits d'été hestroffoises perturbées par leur
bagarres et leur râles ?), comme il peut aussi s'associer dans ce qui ressemble à un viol en réunion pour posséder une femelle récalcitrante ou pas encore disposée. Un comportement à proscrire
entre humains, évidemment !


En tous cas, certaines chattes, expriment néanmoins leur préférence pour un mâle en particulier. J'ai eu l'occasion de m'en persuader en observant pendant une huitaine d'années les manigances de
notre chatte "Cristale" et de son amoureux  "Chocolat", les seuls au pelage de type "siamois" dans le quartier, et qui nous ont valu au moins 2 portées par an (parfois trois, et dans ce cas,
il y avait un avortement ou des morts-nés), toutes composées de chatons au pelage siamois, qu'avec le concours d'internet nous avons pu placer chez des "maîtres" tout à fait bienveillants.


C'était amusant de les voir se retrouver et se faire un bisou en se touchant mutuellement le bout du nez...! Du coup, pour "Chocolat", je suis passé du statut "d'hôte occasionnel" à celui de
"maître unique" ! Enfin, il me semble..., mais je peux me tromper...!


Je t'envoie des photos par ailleurs.


 


A+

solnade 11/09/2012 15:33



Tes commentaires me font bien plaisir. Un peu déculpabilisée après t'avoir lu. J'attendrai les photos de Chocolat pour en faire profiter nos lecteurs.



Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche