Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 21:24

 

Un chantier colossal qui impliquait, paraît-il de déplacer 2220 salariés, entre 500 et 600 patients, 1400 mètres d'archives, un millier d'armoires à pharmacie, etc....

Source : La Semaine

 

Le Centre hospitalier régional de Metz-Thionville s'est installé dans ses nouveaux locaux de Mercy, à l'est de Metz, courant septembre 2012.

 

Mercy-12jan2013-DSC07261.jpg

Un mois plus tard, nous y avons honoré notre premier rendez-vous médical...


Mercy 12jan2013 DSC07250

Trois mois plus tard, nous y voilà abonnée pour un certain temps... sinon un temps certain.

 

Mercy-12jan2013-DSC07251.jpg

© 12 janvier 2013

 

 

De Mercy à Charleville, la vie de château...

Partager cet article

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article

commentaires

Jean-Luc 18/01/2013 16:24


Ca y est ! Neige cette nuit (2/3 cm) et il en reste encore à cette heure..., il faut sérieusement revoir nos pratiques : monter les curseurs des radiateurs, mettre des pantalons cotelés et les
pulls d'hiver, ranger les voitures à l'abri, etc....


Lundi, ce sera peut-être mieux, j'espère au moins.


Bon week-end !

Jean-Luc 16/01/2013 19:03


Non, pas de neige à Rennes, ça n'arrive qu'une année sur 5 en moyenne. En ravanche, on nous prédit du - 5° cette nuit et au mieux 0 à 2° en journée demain, donc le jour le plus froid de l'hiver
jusqu'ici et un souci probable de démarrage des véhicules demain, puisqu'ici, on n'a pas l'habitide de les rentrer dans les garages par ici, et aussi des routes dangereuses en campagne.


J'ai 280 km à faire demain et j'ai déjà prévenu d'un éventuel retard. Tout est calé, mais il ne faut pas jouer de malchance, ni rentrer trop tard non plus !


En ce qui concerne le Banat roumain, j'ai eu l'occasion d'y aller (en 88, donc encore au temps du communisme) et d'entrer en relation avec une femme du cru, qui avait alors déjà environ 60 ans et
qui se disait d'origine luxembourgeoise!


Comme je n'était pas très informé à l'époque de la migration  des Lorrains vers le Banat, j'en avais plus ou plus conclu qu'elle me racontait des histoires comme quand on s'invente des
cousins en Amérique, et pourtant, il est vrai qu'elle me parlait plus en "platt" qu'en allemand et même plutôt le "platt" du Val-de-Nied que celui de Thionville. J'ai supposé depuis qu'elle ne
m'avait dit rien d'autre que la réalité.


C'était dans le secteur entre Oradea et Timisoara, donc en plein Banat et c'était une surprise, car la population y est très majoritairement roumaine et secondairement hongroise, les franciques y
sont donc minoritaires, contrairement à la Transylvanie (Brasov, Sibiu, Sighisoara) où les germanophones étaient très nombreux, mais "Souabes" (Schwaben) avec un parler qui tenait plus de
l'alsacien.


Ceci dit, tout cette mosaïque a volé en éclats, car les germanophones de Roumanie ont massivement émigré en Allemagne depuis la "chûte du mur", comme les Roms, qui eux n'ont pas de pays référent,
mais c'est un autre sujet ...


A+

solnade 16/01/2013 20:17



Ici en Lorraine sont prévus -11° cette nuit. Par 15 cm de neige nous nous sommes abstenues d'aller voir notre mère à Mercy, la sableuse n'étant passé qu'en cours d'après-midi. On se rattrapera
demain.
280 Km par neige et verglas c'est pas drôle. J'ai connu cela souvent entre Hestroff et Bruxelles. Aujourd'hui, avec l'âge, je suis moins intrépide.


Je t'envie énormément d'avoir approché le Banat roumain. En 1988, ma seule incursion dans l'Est était Berlin et je suis encore aujourd'hui contente d'y avoir été avant la chute du mur. Deux ans
plus tard, j'ai fait Budapest mais déjà l'air du temps avait changé. Quant à la Roumanie, ma seule expérience fut une thalasso au bord de la Mer Noire il y a dix ans. Les touristes semblaient y
regretter le régime Ceaucescu...


Si tu as des tuyaux pour la région de Timisoara... mieux voire des liens !


 



Jean-Luc 15/01/2013 18:37


Mauvaise écriture, je voulais dire "avec toi de tout coeur" !


Mauvaise écriture encore, il ne s'agissait pas du Banat serbe, mais du Banat roumain. Mr Albert Louis (qui a des cousins aux alentours, comme moi-même par ma mère) m'aurait sûrement repris !


A très bientôt avec de bonnes nouvelles, j'espère !


Je vais être en mesure de t'envoyer sous peu des photos hestroffoises prochainement. Avec quelques commentaires.


A+

solnade 16/01/2013 08:26



A Hestroff, nous avons tous des cousins au Banat. Certains d'entre eux ont cependant continué leur exode vers les States et l'Argentine.
Alfred Louis a été 2 X à Mercydorf. Il a même pu s'y exprimer en francique... Peut-être, un jour, aurons-nous aussi l'occasion d'y aller. !?
Avez-vous de la neige à Rennes ?


 



Jean-Luc 14/01/2013 13:38


Mercy qui a donné un chef de guerre qui, lui, a donné Mercydorf dans le Banat serbe, je suppose !


Avec tout de tout coeur.


Bon courage et bon rétabissement.

solnade 14/01/2013 22:07



 En effet, il s'agit du comte Claude Florimond de Mercy, un fidèle de l'Empire et du duc de Lorraine parti à
Vienne et qui s'illustra dans beaucoup de combats. Il a été en effet l'organisateur de l'installation des nôtres sur des terres libérées par les Turcs. Près de Timisoara fut fondé un village à
son nom : Mercydorf comme tu l'as signalé. Une vingtaine de personnes originaires de Hestroff et de Gomelange s'installèrent dans ce village qui est aujourd'hui en Roumanie. 


L'hôpital de Mercy,  situé à côté du château éponyme, est sur le
territoire de Mercy, village disparu, qui se situait entre les bans de Peltre et d'Ars-Laquenexy. Donc rien à voir avec Mercy-le-haut ou Mercy-le-Bas près de Longwy où est né en 1666 celui qui a
depuis 3 ans son buste à Timisoara. 



Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche