Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 12:38

Les hussards au Ban Saint-Jean

 

Ladislas Valentin Esterhazy naquit dans la commune du Vigan, Languedoc, en 1740, du mariage de Bélint Jozsef Esterhazy (°1705  Košice, Hongrie) et de Philippine de Nougarède de la Garde (1718-1792 ). Après la mort de son père en juillet 1743 en Allemagne (à Dillingen en Sarre pour certains auteurs; pour d'autres à Aschaffenburg en Bavière), le jeune garçon est adopté par le comte Laslo Berchény, ami et compagnon militaire de son père et proche du roi de Pologne déchu Ladislas Leszcynski.


esterhazy-valentin-ladislas-2.jpgValentin Ladislas ou Ladislas Valentin commença sa carrière militaire dans le régiment de hussards Berchény du nom de son père adoptif.  Il assista aux grandes batailles du corps français en Allemagne et fut promu lieutenant-colonel en 1761, à l'âge de 21 ans. Puis grâce à Etienne de Choiseul, quasi 1er ministre de Louis XV,  il obtint l'autorisation de lever en son nom un régiment de hussards en 1764. Ainsi naît la légende du 3e régiment des hussards.


Plusieurs missions diplomatiques en Europe centrale  furent confiées à notre jeune comte, notamment celle de transmettre en 1770 le portrait du futur Louis XVI à Marie-Antoinette à Vienne, dont il gagna vite la sympathie et la confiance.

 

 

Après être devenu propriétaire d'un régiment qui stationnait soit à Metz, soit à Strasbourg, soit à Rocroi, le colonel Esterhazy au zénith de sa carrière épousa la fille du richissime comte d'Allweyl ou Hallwil voir Halvill en présence de Louis XVI et le cercle des proches de la famille royale.

 

Puis vint la Révolution. Il émigre en Russie où il rédige ses Mémoires dont le texte ne fut publié qu'e n 1905 par Ernest Daudet. Le comte d'Esterhazy y dévoile dès les premières lignes que ses Mémoires ne sont pas destinées à la publication mais à l'intention de ses enfants destinés à la carrière politique et ou militaire.


Une naissance illustre, mes enfants, est un grand avantage. Elle donne une espèce de droit à recueillir le prix des services rendus par d'autres à la patrie ou au souverain; elle rapproche des grandes places et l'éducation soignée qu'elle procure permet d'y prétendre. Mais ces prérogatives uniquement dues au hasard sont liées à des obligations impérieuses. Ce n'est pas assez d'être issu de braves guerriers ou de grands hommes d'Etat; il faut acquérir leurs talents et montrer leur courage. On a le droit d'exiger davantage de gens d'une naissa nce distinguée, puisqu'ils jouissent en entrant dans le monde de la reconnaissance de la société pour les services de leurs pères; ils doivent transmettre à leurs enfants les mêmes exemples de courage, de probité et de vertu, dont ont disposé ceux pour qui la fortune n'a rien fait.

 

Témoin et acteur de la fin de ce 18e siècle, sa capacité de plaire ont fait de cet éternel déraciné un ami tant des Habsbourg que de la royauté française et de la Tsarine.

 

Loin de la politique française, Esterhazy, ce prince hongrois apatride,  ferma les yeux le 23 juin 1805 à Luka en Ukraine,  propriété léguée par Catherine II.

 

Source : Mathieu Aubert, Budapest, 2007

http://tortenelemszak.elte.hu/data/17209/aubert.pdf

 

---------------------------

 

Progéniture de Estehazy sur Geneanet par Philippe Bourelly

 


Repost 0
Published by solnade - dans histoire
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 00:00

 

Quel est donc ce nouvel inconnu dans nos jardins ? Corps épais, ailes larges et festonnées, faisant du surplace pour butiner lavande et buddleia tout en volant ? Disposant d'une trombe extra longue et fine pour recueillir le nectar des fleurs, depuis trois ans qu'il fréquente notre jardin, notre extra-terrestre toujours en mouvement ne s'était toujours pas présenté..

Ce mini hélico bourdonnant ne daignait même po s'arrêter pour être immortalisé.

 

sphinx-colibri.jpg

 

Ce matin, une émission de France5 sur les insectes de nos jardins nous a enfin permis de mettre un nom sur cette étrange bestiole.

 

Il s'agit d'un sphinx colibri ou moro sphinx. Bref, il appartient à l'ordre des lépidoptères, soit les papillons, et paradoxalement à la famille des sphingidae qui sont plutôt nocturnes.

 

Ses battements d'aile si rapides ne permettant point à notre instamatic d'un ramener une image décente, nous avons passé en revue tous les sphinx immortalisés par d'excellents photographes. Notre choix s'est porté sur celui de Christian Barbier, car ressemblant comme deux gouttes d'eau au nôtre.

 

C'est un papillon migrateur, paraît-il, qui peut se rencontrer en Lorraine où il ne survivra que rarement à l'hiver. Le sphinx colibri réside principalement en Espagne, au Portugal, en Italie, en Turquie, dans le Maghreb.

 

Le sphinx moro serait considéré comme porte-bonheur dans certaines régions du Sud de la France. Dans tous les cas, le moro-sphinx est un visiteur parfaitement inoffensif et très utile car participant à la pollinisation des fleurs. Aussi mérite-t-il toute votre attention et votre protection.

 

 

Repost 0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 19:39

From: point-barre@hotmail.fr
To: solnade@aol.com
Subject: coucou
Date: Sun, 1 Jul 2012 13:43:43 +0200

Par un bel après midi d'été, Frédéric Siciliano et Hélène Grine se sont mariés le 30 juin à 16h30, à la mairie de Cattenom.
La bénédiction nuptiale était donnée à 17h en l'église Saint Martin de Cattenom.
Après la cérémonie, les amis et la famille se sont retrouvés à la salle polyvalente d'Hunting autour d'un apéritif.
Renée
Félicitations à Hélène et Frédéric !

Siciliano-Frederic-mariage-DSCF2159.jpg
Siciliano-Frederic-mariage-4-Famiglia.jpg
---------------------
C'était il y a moins d'un an à Condé-Northen  Mariage de Bruno Siciliano à Condé Northen le 30 juillet 2011
Repost 0
Published by solnade - dans Mariages
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 00:00

Dès le 30 juin prochain, les automobilistes belges flashés par un radar en France devront payer leur amende, suite à un accord passé entre les deux pays. Ces nouvelles mesures fonctionnent aussi, si c'est un Français qui fait un excès en Belgique.

Publié le 25/06/2012 // 1100 lectures

Terminé de passer entre les mailles du filet. Afin d'éviter les excès sur les routes de la Grande Région, un nouvel accord a été passé entre la France et la Belgique au niveau de l'échange des données concernant les conducteurs.

Ainsi, à partir du 30 juin prochain, un conducteur belge qui se fait flasher par un radar automatique en France devra payer son amende et cela fonctionne aussi dans l'autre sens, si c'est un Français qui ne respecte pas les lois belges.

L'Agence nationale du traitement automatisé des infractions (Antai), aura ainsi accès aux fichiers belges et pourra envoyer les PV dans la langue du pays.

Ce type d'accord existe déjà pour la Suisse et pour le Luxembourg et des négociations sont en cours avec l'Espagne et l'Allemagne. Voir les accords dans les différents pays de la Grande Région dans notre reportage : Infractions de la route : quels sont les accords entre les pays.

Ces accords bilatéraux devancent une directive européenne qui doit entrer en application en 2013 et qui établit la liste de huit infractions (excès de vitesse, feux rouges grillés, etc.) qui donneront lieu obligatoirement à des poursuites au sein de l'UE (voir : Route : les infractions ne resteront pas impunies).

 

Lu pour vous dans les frontaliers.lu

Repost 0
Published by solnade
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 21:28

C'était en décembre 1939. La doyenne de Hestroff, MLH, alors réfugiée à Luttange, s'en rappelle encore. Elle avait quitté Montier-en-der en Haute-Marne où fut décidé le destin des gens de Hestroff. Beaucoup continuèrent la route jusqu'à Saint-Sauveur dans le Poitou. D'autres trouvèrent refuge auprès de familles proches ou éloignées domiciliées au-delà de la zone rouge de la Ligne Maginot. 

Ainsi donc le village de Luttange, quoiqu'aux portes de la Ligne, ne fut pas évacué. Y régnait toutefois une effervescence guerrière. Y étaient cantonnés les soldats français mais aussi, dans le bois qui sépare Luttange de Hombourg-Budange bivouaquaient les soldats de Georges VI.

 

Hestroff-7-rue-de-France-anciennement-n--13-403551_3640531.jpg

     La 51st Highland Division à Hestroff devant l'ex numéro 13 © Ligne Maginot  aimablement transmis par Charles Ledig

 

En décembre 1939, non loin de Luttange, Georges VI est accueilli par les généraux Gamelin, Prételat (commandant le 2e groupe d’armée), Condé (commandant la 3e armée) et Sivot (commandant la région fortifiée de Metz). Il s’arrête d’abord à Waldweistroff, dans le no man’s land, puis inspecte les positions tenues par la 3rd Infantry Brigade du Brigadier Curtis et fait une halte au camp de Veckring. Le clou de son voyage reste le Hackenberg où il a droit à une visite guidée détaillée et à la remise de l’insigne des troupes de forteresse. Sa majesté se rend enfin à l’ouvrage du Mont des Welches, où est servi un copieux repas suivi d’une remise de décorations à des soldats français et britanniques. Le 9 décembre, il prend congé des généraux français pour regagner l’Angleterre à bord du destroyer Centurion depuis Boulogne-sur-Mer.

 Source : http://www.ecpad.fr/wp-content/uploads/2010/06/bef.pdf

 

La visite du roi sur la ligne Maginot fut un événement majeur qui répondit à la volonté du GQG français de faire des ouvrages une vitrine de la puissance militaire de la France, de montrer la quasi-invulnérabilité du système fortifié.

 


Repost 0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 08:09

Certes, ce 24 juin 2012, aboutissement du rêve de l'AFU. En nous rendant tôt ce jour-là sur le site du Ban Saint-Jean, quelle ne fut notre surprise...

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05431

 

 

Déjà que nous étions intriguées d'avoir, la veille, croisé une colonne de soldats américains  entre le Streiffel et l'entrée de Hestroff ... les revoir au Ban Saint-Jean excita naturellement notre curiosité.

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05512

De toute vraisemblance, nos soldats étaient là pour rendre hommage, eux aussi, aux milliers de victimes ukrainiennes et autres ressortissants de l'ex Union Soviétique reposant en terre lorraine.

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05556

D'où venaient-ils ? Cette question, Victor, le chef de file des porte-drapeaux, semblait se la poser aussi.

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05593

Ne cherchez plus ! Nous les avons repéré sur le web. Il s'agit d'une association ayant comme objet de rendre hommage aux soldats américains qui reposent dans nos cimetières, mais aussi honorer par leur présence des cérémonies comme le Memorial Day, le débarquement du 6 juin, le 11 novembre, le 8 mai, etc...

A l'appel des officiels, également dépôt de gerbes aux pieds des monuments, statues, plaques commémoratives, etc.

 

Bien entendu, l'association, sise à Saint-Avold, a son site web

 

http://hommagesoldiers.canalblog.com/


 

Repost 0
Published by solnade - dans Ban Saint-Jean
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 07:37

Les enfants de l'école de Hestroff avaient travaillé durant 3 mois à la création d'un conte africain à l'initiative de Mesdames Cekanowski et Perez et avec le soutien de l'artiste Malepopo originaire de Centrafrique.

Un très large public a été rassemblé lors de leur première à Hestroff fin mai et très récemment au Festival Isoro à Saint-Avold. 

Hestroff-Malopopo-Boulay-23jun2012-DSC05410.jpg

 

Nous les avons finalement retrouvés à Boulay, grâce à Martine (voir commentaire) que nous remercions.

 

 Hestroff-Malopopo-Boulay-23jun2012-DSC05415.jpg

      Hestroff-Malopopo-Boulay-23jun2012-DSC05416.jpg

 

 

Ainsi donc Hestroff a animé avec son conte émaillé de chants, paroles et mélodies au rythme de la savane la 3e édition de Boulay Bouq'in.

Le public a été séduit... Et nous donc. Comme ils étaient beaux nos enfants !

 

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/06/03/quand-les-ecoliers-creent-et-jouent-un-conte-africain

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/06/26/salon-du-livre-la-culture-au-sens-large

 

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 00:00

Ah qu'ils étaient beaux les Esterhazy Houzards dont le régiment fut créé le 10 février 1764.

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05455

 

Présents à la cérémonie du 24 juin 2012 au camp du Ban Saint-Jean, des képis à bandeau bleu azur et fond rouge, surgis de nulle part, ont impressionné le public. On entendit murmurer voici les hussards d'Austrasie, ce qui, certes, a permis à certains d'entre nous de revoir leur Histoire...


Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05453

 

En fait, il s'agissait du 3e régiment de hussards, héritiers de ceux vêtus d'uniformes rutilants, chamarrés d'or et d'argent, qui parcoururent l'Europe entière avec les armées de la Révolution puis la Grande Armée. Partie de la Brigade franco-allemande, ce régiment, qui devait être dissous d'ici cette année, ne le fut heureusement pas comme prévu initialement, mais transféré à Metz. 

Esterhazy, devenu le 3e régiment des hussards, le 1er janvier 1791 quand un décret supprima les noms des régiments et leur attribua un numéro, s'était substitué en 1963 au 24e Régiment de Spahis et installé sur les bords du Danube avant de retrouver récemment le sol français.

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05454

 

Ainsi ces beaux cavaliers qui ont depuis longtemps sacrifié leur splendeur napoléonienne et leurs chevaux au progrès technologie, à l'anonymat des tenues camouflées, en pointe de la cavalerie légère blindée, se sont-ils installés en 2011 à Metz. Ce qui va les changer d'Immendingen, petite ville comparable à Boulay, située entre la Forêt Noire et le lac de Constance. 


Capture-3e-RH-Metz.JPG

http://www.youtube.com/watch?v=tvB-dZTzW_c&feature=related

 

Pour ceux qui désirent mieux connaître le 3e régiment des hussards installé à la caserne Serré de Rivières, avenue de Blida à Metz, de nombreuses vidéos sur le web, un lien FB, etc...

http://rh3res.unblog.fr/insignes-et-traditions/

http://www.facebook.com/pages/3%C3%A8me-R%C3%A9giment-de-Hussards/163839950313921

 

 

NB : Le 3e régiment de hussard ne doit plus avoir de secret pour ceux qui ont participé à la commémoration de l'Appel du 18 juin qui eut lieu cette année à Dalstein à l'initiative de Charles Ledig, président de l'association du Huberbusch.

 

Qui était Valentin Ladislas Esterhazy ?

Repost 0
Published by solnade - dans Ban Saint-Jean
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 09:22

Le camp du Ban Saint-Jean ce 24 juin 2012

 

Le Ban Saint-Jean a renoué officiellement avec l'Histoire comme l'a rappelé Emilie Perrot pour le Républicain Lorrain. 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05436

 

Ainsi donc après une lutte acharnée de l'AFU une stèle commémorative en hommage aux victimes du camp du Ban Saint-Jean a été dévoilée ce 24 juin 2012.

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05455

 

Erigée sur l'ancien charnier dont on avait exhumé officiellement 2879 victimes, la nouvelle stèle nécessita au moins 12 ans de lutte à l'association franco-ukrainienne oeuvrant pour la sauvegarde du cimetière du Ban Saint-Jean.

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05572

Anatole Silbernagel, président de l'AFU, victime d'un accident récent, soutenu par son épouse Lucie

 

Au cours de la cérémonie dont on n'a rien vu mais tout entendu... Bruno Doyen, vice-président de l'AFU, rappela que Anatole Silbernagel son président, avait consommé toute son énergie à rêver de cette journée.

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05498

De gauche à droite, Gérard Beck et Jeanne Jager portant l'écharpe de l'AFU

 

 

Hélas, pas d'images à vous rapporter du dévoilement de la stèle par Odile Bureau, sous-préfète, Jeanne Jager et Gérard Beck, membres de l’AFU.


Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05477

Parmi les officiels Paola Zanetti, députée de la 7e circonscription Boulay-St-Avold 


Pas de photos des colombes lâchées sur le site en signe de paix, de Monseigneur Roger Salewicz, l’Archiprêtre Boris Chainiewski, le Père Hilarion Keim et le Chanoine Robert Fery qui ont béni la stèle, ni du retour de la Rose de la Ligne Maginot.

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05492-copie-1

Après quelques hésitations les colombes ont quitté le site vers le grand Ouest


Pas de photos non plus du dépôt des gerbes par les officiels. Trop de photographes professionnels accrédités ou non, des amateurs éclairés ou non occupant le devant de la scène. Outre quelques zooms sur la tribune des officiels, rien que des photos des anonymes, des familles de victimes, des amis et autres citoyens venus honorer la cérémonie. 

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05479

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05486

Le groupe folklore Vychyvanka d'Ukraine

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05502

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05475

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05494

Le tee-shirt vert qui nous a bouché l'horizon tout au long de la cérémonie...

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05497

Une jolie camerawoman pour la télé locale

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05499

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05505

Fleurs des champs et de nos jardins ont été rejoindre les gerbes officielles

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05506

Dr Schwarz, ex député-maire de Boulay-Moselle, président honoraire de l'AFU

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05518

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05540Joëlle Borowski, Paola Zanetti, Odile Bureau

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05543

Anatole Silbernagel, Bruno Doyen, Gabriel Becker

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05547

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05550 Yvette Joëlle Muller

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05553-copie-1

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05560

Victor Muller, chef de file des porte-drapeaux, et son épouse, fidèle reporter, avec Carl Veith, auteur de Ecce Homines

 

Dernières photos de famille avec le bel uniforme d'apparat du colonel, attaché militaire auprès de l'ambassade d'Ukraine à Paris.

 

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05571

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05574

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05576

Ban St Jean 24 juin 2012 DSC05590 Préf

 

Les hussards au Ban Saint-Jean

----------

Notre album sous solnade.com

Le Ban Saint-Jean a renoué officiellement avec l'Histoire

Repost 0
Published by solnade - dans Ban Saint-Jean
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 20:48

Fête solennelle au Ban Saint Jean ce dimanche 24 juin 2012

 

Au camp du Ban Saint-Jean tout est désormais en place grâce au zèle de l'AFU.

 Boulay-23jun2012-DSC05369.jpg

 

Le comité de l'association franco-ukrainienne a procédé aujourd'hui aux derniers préparatifs. 

Boulay-23jun2012-DSC05394.jpg

Le Vice-Président de l'AFU s'improvise moissonneur pour accueillir les automobilistes

 

Demain, 24 juin 2012, sera inaugurée dès 10h00 la stèle pour laquelle l'AFU s'est battue pendant dix ans. En lisière de forêt, à l'endroit même où se trouvait l'ancien charnier du camp du Ban Saint-Jean, personnalités ukrainiennes, russes, biélorusses, françaises y sont attendues. 


Boulay-23jun2012-DSC05401.jpg

Gabriel Becker, secrétaire de l'AFU, quitte le site du Ban-Saint-Jean avec la gerbe destinée au cimetière de Boulay

 

Les cérémonies se déroulant cette année entièrement sur le site du Ban Saint-Jean, l'AFU n'en a pas oublié pas pour autant le cimetière soviétique de Boulay.

Boulay-23jun2012-DSC05402.jpg

Un chêne centenaire à qui il faudra redonner la parole...au milieu de l'allée forestière percée par l''AFU

 

 

Pour rappel, le camp du Ban Saint-Jean, construit entre 1934 et 1936, après avoir servi de camp de sûreté pour les soldats français de la Ligne Maginot, se transforma en camp d'internement pour prisonniers d'abord français (François Mitterand transita par ce camp), puis soviétiques dont russes, biélorusses et majoritairement ukrainiens. 

 

Boulay-23jun2012-DSC05368.jpg

 

Ce 24 juin 2012, avec le concours du Conseil général, avec votre présence, la diaspora ukrainienne, des familles de victimes originaires de Russie, rendront un nouvel hommage aux disparus du Ban Saint-Jean.

 

Fête solennelle au Ban Saint Jean ce dimanche 24 juin 2012

 

 

 

Repost 0
Published by solnade - dans Ban Saint-Jean
commenter cet article

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche