Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:27

Autant le savoir !

 

Dans le cadre des travaux de reprise des rejets vers l'unité d'épuration, la visite d'un technicien de la société ACTEA  est annoncée dès le 7 septembre 2011.

 

La société ACTEA Environnement a été mandatée par le Syndicat Intercommunal d'Assainissement de l'Anzeling pour apprécier la nature des travaux à réaliser chez les particuliers.

 

Pour rappel, depuis que notre maire, Denis Mathis, a pris les rênes du SI2A, les choses ont avancé rapidement. Beaucoup de désagréments, certes, mais de mauvais souvenirs très bientôt.

 

Marche 14jul2011 1392Une station d'épuration sur le ban de Hestroff, aux confins des bans d'Ebersviller, Hobling et Anzeling,

harmonieusement intégrée dans le paysage. © 14 juillet 2011


-------------------

Chapeautés par Denis Mathis, maire de Hestroff, président du syndicat, les membres titulaires du SI2A sont Serge Laurence (Menskirch), Jean-Luc Schneider (Chémery-les-Deux), André Malini (Dalstein), Hubert Georges (Piblange), Edmond Moritz (Ebersviller). Leurs suppléants respectifs sont Daniel Mathis, Jean-Luc Thomassin, Jean-Marc Hartenstein, Alain Nanot, Pascal Meyers et Pierre Lounissi.

 

Repost 0
Published by solnade
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 00:00


 Après les Exceptionnelles de La Grange à Manom, au cours desquelles vous avez pu découvrir des trésors de patrimoine en vous amusant, voici

 

 

 

LES FANTÔMES DE LA GRANGE

à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine  

 dimanche 18 septembre 2011

 

(ouverture du 11h à 12h30 et de 14h à 18h)

 


Journée de prévente des billets dimanche 11 et mercredi 14 septembre 2011.  

Pas de réservation.

Tarif unique: 6€ pour les plus de 18 ans.


 

Après la Journée Grand Siècle de Pange, ici à Manom ce sont les fantômes de la famille qui auront rendez-vous au château pour s'amuser comme ils le faisaient au XVIIIe.

 


 La réputation de la saison touristique du château ne serait plus à faire. Comme Pange, Manom appartient au réseau des Jardins sans limites avec ses Prairiales. Comme Pange, Manom est habité et ce sont M. le comte et Mme la comtesse de Selancy  qui entraînent les visiteurs à la découverte des trésors historiques que renferme leur château. Du haut Moyen Âge à la fin du XVII e, La Grange est passée, par le jeu de mariages et d’héritages, dans le giron de différentes familles luxembourgeoises.

 

Fouquet-100px-Blason_famille_Fouquet_svg.pngA partir du 18e jusqu'à nos jours, nous y trouverons les descendants de Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle (petit-fils de Nicolas Fouquet, surintendant de Louix XIV), gouverneur de la province des Trois-Évêchés, qui a créé  la Société royale des sciences et des arts de la ville de Metz et à qui on doit l'abbatiale Sainte-Glossinde, l'église Saint-Simon-Saint-Jude (1737-1740), l'hôtel de l'Intendance - aujourd’hui préfecture de Metz - de la place d'Armes (1770) et de l'opéra-théâtre (1738-1752).Rien que cela...

 

 Il y aura de la généalogie dans l'air...

 

 

--------------------------

http://www.chateaudelagrange.com/, situé à Manom, à côté de Thionville, à mi-chemin entre Luxembourg Ville et Metz, cette demeure entièrement restaurée au XVIIIe est ouverte aux visites et aux tournages de films. Le château et le jardin peuvent également être loués pour vos événements (réceptions, cocktails, réunions, sauf mariage).

 

 

 
Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 00:00

 

 

au bal du village...

les filles vous prendront pour des dieux !

 

 

 

 

 

En attendant...

essayez de vous exercer un peu !


 

 

 

 


Repost 0
Published by solnade - dans Interlude
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 00:00

Nous sommes en Australie. Nos amis nous réclament un tour du propriétaire... Rien de plus simple avec Google Street. Navigation pas toujours aisée mais on finira par prendre notre pied.

 

Capture-rue-de-la-Foret-3-promeneurs.PNG

 

Rue de la Forêt, vers le bois de Bousse... Google Car,  selon toute vraisemblance, n'est pas passé inaperçu...


Capture-edling-randonneurs.PNG

 

C'est rigolo... Rue du Château d'Eau, Google Car a même détecté la baignoire dans le jardin du curé... Mais quelle indiscrétion... !!!

 

Capture-chateau-d-eau.PNG

 

De quoi avoir envie de lancer un concours inédit : calculer le nombre de poubelles visibles de la rue en dehors des jours de ramassage ...

 


Repost 0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 20:09

Ce 21 août 2011 nombreux furent ceux à vouloir immortaliser cette journée fabuleuse. Ci-dessous en vrac des liens de compagnies ayant participé à cette grande journée en commençant par la vidéo de Philippe Lux qui vous offre le panorama le plus complet de cette belle après-midi : 

 

 




 

 

 




Repost 0
Published by solnade
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 18:03

Jacques de Pange °1770, pair de France

 

 

Pange 21aou2011 DSC01955Huitième discours sur l'amendement proposé par M. le Marquis de Pange, à l'article 1er de la loi d'indemnité, 18 avril 1825 

 (Règne  de Charles X, frère de Louis XVIII et de Louis XVI)

 

Messieurs,

 

En répondant à M. le président du Conseil des ministres, et en combattant une disposition du projet de loi qu'il soutient aujourd'hui, je me sens appuyé par lui-même, puisque je défends son premier système; car l'amendement sur lequel nous délibérons n'a d'autre objet que de retrancher de l'article 1er ces expressions : indemnité due, qui ne se trouvaient pas dans le projet de loi tel que le ministère l'avait présenté à l'autre chambre.

 

M. le comte de Villèle vient même encore de dire à vos seigneuries qu'il avait cru d'abord ce mot due inutile, parce qu'il était évident que le gouvernement n'aurait pas demandé à la nation un si grand sacrifice, si ce sacrifice n'avait pas été fondé sur la justice; mais, la justice exigeant ce sacrifice, on ne pouvait nier que l'indemnité ne fût due, et que la nouvelle rédaction qui reconnaissait cette dette ne fût plus complète que la première.

 

Je ne puis partager, messieurs, cette opinion; et, sans rappeler qu'il eût été peut-être plus politique de ne point songer à guérir une de nos plaies, lorsqu'on ne peut les cicatriser toutes, je dirai que le mot due, loin d'être un simple changement de rédaction, qui rende l'art. 1er de la loi plus clair et plus complet, change totalement le système de la loi, en altère le principe, et nous éloigne malheureusement du but que cette loi semblait vouloir atteindre. Au lieu d'un acte de politique, de magnanimité, de conciliation, cette loi devient un acte judiciaire et rigoureux.

Ce n'est plus un appel à la générosité nationale pour soulager de grands malheurs et guérir une des plaies profondes, triste fruit de nos discordes civiles; ce n'est plus une transaction faite pour concilier des intérêts opposés, rapprocher les esprits, effacer les ressentiments; c'est un procès que nous devons juger entre des créanciers et des débiteurs, entre des propriétaires émigrés, déportés, ou condamnés révolutionnairement, et la nation qui doit, disent-ils, les dédommager de leurs pertes. Ce ne sont plus des sentiments d'humanité, d'équité, d'union et d'oubli qu'on veut exciter; c'est la justice qu'on invoque.

 

M. le ministre des finances sait aussi bien que moi qu'il est plusieurs genres de justice : il est une justice morale, une douce vertu qui nous porte à adoucir, à soulager le malheur, même celui dont on ne peut nous imputer la cause; il est juste de faire ce bien quand on le peut et de faire de grands  sacrifices pour alléger de grandes peines et consoler de longues souffrances.

 

C'est dans ce sens que l'indemnité, proposée pour terminer de funestes divisions et pour dédommager un grand nombre de Français victimes des lois révolutionnaires, est conforme à la justice.

 

Mais, dès que cet acte de munificence, de générosité, change de formes, et se présente comme l'acquittement d'une dette non contestée, tel que le commande la justice dans les tribunaux, ne voit§on pas qu'alors on remet en question tout ce qu'il fallait laisser dans l'oubli, et que la nation s'étonne de se voir, pour ainsi dire, condamnée à payer une dette qu'elle eût été prête à s'acquitter volontairement , pour répondre à un appel fait par la sagesse royale à la générosité française.

 

Le premier projet présenté par le ministère était un acte d'union, de conciliation; et je crains que le projet, tel qu'il a été amendé, ne ressuscite des ressentiments qu'il fallait calmer, des animosités qu'il fallait éteindre.

 

Déjà nous en avons vu les funestes résultats : des débats dont nous déplorons tous la vivacité, l'amertume, d'anciennes et dangereuses questions réveillées sur les différentes lignes que chacun a suivies dans ces temps de troubles, sur les diverses manières de considérer le devoir et l'honneur, soit au dedans, soit au dehors de la France.

 

Après trente ans de calamités, de passions, qu'il est affligeant de voir renouveler des accusations réciproques, des reproches mutuels ! Parler de dettes, lorsque tant de pertes ont été éprouvées; de justice rigoureuse, quand de part et d'autre on a commis tant de fautes, souffert tant de malheurs; lorsque les traces d'une longue révolution ont laissé partout tant de plaies à cicatriser, est-ce le moyen de rapprocher les coeurs et de raffermir la paix ?

 

Suite page 157, tome VIII, des oeuvres complètes de M. le Comte de Ségur

 de l'Académie française, pair de France

 

 

Armoiries des ascendants de Jean-Baptiste de Pange  

 

 

----------------- —

Le château de Pange sous la Révolution avec le destin de trois frères  :


~ Louis, compagnon de Lafayette à York-Town et mort pour le roi,en Vendée,
~ François, le démocrate, ami du poète André Chénier et aimé de Madame de Staël,
~Jacques, le petit dernier, seul survivant de cette tourmente, devenu chambellan de Napoléon, accueillant l’impératrice Marie-Louise à Pange en 1812 ;

 

par Edith de Pange

 

 

Revoir nos articles sur les comtesses de Choiseul et Schmidbourg, victimes de la Révolution

 

Repost 0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 17:31

Jacques de Pange °1770, pair de France

 

Pange 287

 

Lors d'une vie antérieure, en nous rendant  dans une pépinière située juste en face du château de Pange, nous était-il permis d'espérer un jour découvrir les jardins de ce château dont on murmurait qu'ils étaient absolument divins ?

 

Pange 008

 

Or ce rêve se concrétisa grâce à notre attachée culturelle qui, en nous arrachant de notre sieste estivale, nous invita à découvrir la 2e édition Journée Grand Siècle, événement dont le château de Pange et son jardin magique sert d'écrin depuis sa création.

 

 

Pange 21aou2011 DSC01869

 

Une entrée, pourtant discrète vue de la route, fait rapidement comprendre au visiteur que les roses blanches au parfum d'antan - variété ancienne bien entendu - laissent présager derrière ces murs séculaires un jardin d'exception.

 

Pange 21aou2011 DSC01873

En effet, aussitôt la porte d'entrée franchie... c'est  l'éblouissement que seule une visite in situ vous permettra d'en goûter l'intensité avant de pénétrer dans un havre de douceur et de détente.

 

Pange 21aou2011 DSC01886Pange 21aou2011 DSC01877 

Pange 21aou2011 DSC01889

 Pange 21aou2011 DSC01890

 Pange 21aou2011 DSC01898

Pange 21aou2011 DSC01901

Pange 21aou2011 DSC01928

Pange 21aou2011 DSC01954

 

Aussi l'album Pange, le château est-il dédié à tous ceux qui désirent se remémorer des délicieux moments passés au sein du domaine du château et ceux qui n'ont pas encore eu l'heur de le découvrir.

 

 

 

 

 

---------------

Le site officiel - mais pas mis à jour - de la commune de Pange a une très belle vue aérienne sur le château de Pange.

Aussi les vergers de Laquenexy couplés avec les jardins de Pange.

Ceci dit... le plus beau panorama... c'est le site officiel  du château de Pange qui vous l'offrira.


Repost 0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 00:00

 

 

 

 

Nouveau centre commercial à Thionville,

40 boutiques pour redynamiser le centre-ville

 


 

8710 m2 inaugurés par Bertrand Mertz. Partie d'un projet d'urbanisme mixte, la Cour des Capucins se situe au centre de Thionville, angle de la rue de Paris et de l'allée Raymond Poincaré, soit la place de la République. On peut y accéder par la rue de Paris, par la rue Brûlée,  par l'angle de la rue du Vieux Collège et de la rue du Cygne.

 

Capture-Thionville-rue-de-Paris.PNGRue de Paris © GoogleStreet


Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 08:20

L'abbé Vincent Naumendorff a célébré sa dernière messe pour la communauté de paroisses de Notre-Dame-du-Grafenthal le 27 août dernier à Schwerdorff et le 28 août en l'église de Freistroff pour les paroisses de la Vallée des Moulins (Chémery-les-Deux, Dalstein, Ebersviller, Freistroff, Hestroff et Menskirch).

 

 

Vincent Naumendorff quittera Freistroff pour Halstroff dans le pays sierckois.

 

Hier, 29 août, eut lieu la passation de pouvoirs entre les 6 conseils de fabrique de la Vallée des Moulins dont Hestroff.

 

 

Bienvenue à l'abbé Jean Lenkey, vicaire à Marly, qui prendra la place de Vincent Naumendorff à Freistroff.

 


  ----------------

Dernière messe festive à Freistroff. Hestroff était présent


 


Repost 0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 08:07

Madame Denise Kauffmann-Straub, native de Hestroff, est décédée à Bouzonville le 28 août dernier.  Elle était née le 6 janvier 1925.

 

La messe d'enterrement sera célébrée en l'abbatiale Sainte-Croix de Bouzonville le 31 août à 14h30.

 

 

Denise sera inhumée au cimetière communal de Bouzonville.

 

Nos condoléances à la famille.

 

Capture-Kauffman-Straub.PNG

Repost 0
Published by solnade - dans Avis de décès
commenter cet article

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche