Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 01:11

Dom Calmet rapporta que le bourg de Bouzonville n'avait rien de fort remarquable et que c'était son pont sur la Niede auprès de l'Abbaye, fort fréquenté par le passage des troupes qui avait contribué à l'agrandissement de la localité. 

 

Hestroff 5dec2011 989 Bouzonville pont

 

Même qu'il avait été question de transférer l'Abbaye de Bouzonville en un autre endroit, et de faire du monastère et de l'église qui subsistent aujourd'hui, une espèce de fort et de magasin pour la commodité des troupes qui y passent et y séjournent souvent, et pour la sûreté du passage qui est de grande conséquence, surtout en temps de guerre.

 

BZL1jun09 14

 

Des passages de troupe à Bouzonville, nous nous bornerons à rappeler que le 9 août 1703, lors de la guerre de succession d'Espagne, le duc de Bourgogne envoya ordre à M. de Varennes de tirer trois bataillons et quelques escadrons de nouvelle levée et de les assembler à Bouzonville, sur la Nied, pour couvrir le pays Messin.

 

Ainsi dans le cadre de la campagne d'Allemagne, on put noter à Bouzonville la présence de M. le marquis de Varennes, lieutenant général, M. de Grammont et M. de Saint-Laurent, maréchal de camp. 3 bataillons d'infanterie (Surbeck et Tilly). 13 nouvelles compagnies de cavalerie et des dragons (Villegagnon).

 

Source : Memoires militaires relatifs la la succession d'Espagne sous Louis XIV, Volume 3,  Par François Euglene de Vault,Jean-Jacques Germain Pelet

 

En 1705, Thionville, Sarrelouis et Luxembourg furent menacés par l'armée combinée Anglo-Batave, commandée par Churchill, si connu sous le nom de Marlboroug, l'homme le plus fatal à la grandeur de la France qu'on eût vu depuis plusieurs siècles. Comme tout annonçait que le projet des alliés était d'attaquer une ou plusieurs places de la frontière du nord-est, de se mettre en relation avec l'armée du duc de Lorraine, d'isoler l'Alsace et de porter la guerre au sein de la France affaiblie,  la petite armée de la Moselle fut renforcée. Malgré des renforts et quelques nouvelles levées, cette armée ne s'éleva qu'à 55000 hommes.  Villars, fait maréchal depuis 3 ans, fut donné pour chef à cette armée. Il en coûta cher aux habitants car Villars fit ruiner tout le pays qui était devant lui, ainsi que nombre de villages aux environs de Luxembourg et toute la campagne autour de Sarrelouis et de Bouzonville; son but était de nuire à l'ennemi et de l'empêcher de se maintenir dans le pays en le privant de ressources. Il fit établir un camp entre Bouzonville et Freistroff sous les ordres du maréchal de camp Streiff. Marlborough ou Malbrouck, contrarié dans ses desseins se retira sur les Pays-Bas après avoir perdu 4 à 5000 hommes par la désertion ou par les maladies.

 

Source : Histoire de Thionville par G.F. Teissier

 

Dans l'histoire de Jean Churchill, duc de Marlborough, il est bien précisé que le poste de Bouzonville sur la Nied étoit occupé par les François, ainsi que le château de Bourgaiche, situé vers le flanc des alliés (Bourgesch près de Schwerdorff). Si Malbrouck battit en retraite c'est parce qu'il ne reçut point les renforts du prince Louis de Bade qui tomba malade à Creutzwald.

 

Bouzonville l'échappa bel !

 

Source : Histoire de Jean Churchill, duc de Marlborough, Volume 2, par Jean François Hugues Du Tems,Madgett

 

-----------------

A la mort de Charles II d'Espagne en 1700,  le roi de France, l'Empereur d'Allemagne, (tous deux apparentés au défunt roi ) et l’électeur de Bavière, revendiquent la couronne. Charles II avait désigné comme successeur Philippe d'Anjou, petit-fils de Louis XIV. Celui-ci, qui y voit l'occasion de réunir les couronnes de France et d'Espagne, conserve au nouveau roi ses droits de succession éventuelle à la couronne de France. Eventualité qui entraînerait un déséquilibre européen que ne peuvent accepter les autres puissances.
L'Angleterre, les Provinces-Unies, la Prusse et l'Autriche se coalisent pour contrer la politique du Roi-Soleil. (Traité de La Haye (1701) conclu entre l'Angleterre, la Hollande, l'Empereur et la plupart des princes allemands, le Danemark et le Brandebourg). Heinsius, grand pensionnaire de Hollande, Malborough, général anglais chef du parti whig, et le prince Eugène en Autriche, animeront la coalition.

Cette guerre de succession,  considérée comme une première guerre mondiale et économique,  est parfaitement synthétisée sur  l'excellent site 1789-1815.com sur lequel nous reviendrons bientôt.


 


Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:09

Bouzonville, en allemand, Bouzendorf, est un gros bourg situé au passage de la Niede, in Pago Nedensi, seu Nithachova, à sept lieues de la ville de Metz, à six de Thionville, et à trois de Sare-Louis : il est du Diocèse de Metz, et a titre de Baillage.

Il y a une Abbaye de Bénédictins, fondée en 1033 par le Comte Adalbert, tige de la maison de Lorraine, et par la Comtesse Judith son épouse; les princes de la maison de Lorraine se considérant comme fondateurs de ce monastère, lui ont fait de grands biens, et le pape léon IX qui était allié et proche parent des fondateurs de la même abbaye, lui accorda de grands privilèges, en dédia l'Eglise et y fit de riches présents. Gérard d'Alsace, premier duc héréditaire de Lorraine, était fils d'un autre Gérard, fils d'Adalbert fondateur de Bouzonville.

 

Bouzonville-Benjamin.jpgBouzonville autrefois, collection Benjamin Masson


Thierri, fils du duc Gérard d'Alsace et son successeur dans le Duché de Lorraine, avait été élevé auprès d'Adalberon III, evêque de Metz. Ce prélat pria Thierri son élève, qui était encore fort jeune, lors du décès du duc son père, de lui céder le domaine de Bouzonville en échange de celui de Commercy, qui appartenait à l'Eglise de Metz, ce que Thierri lui accorda, dit l'histoire de la fondation de l'Abbaye de Bouzonville.

 

Cependant, nous ne voyons pas que cette cession ait eu lieu; apparemment à cause de la mort d'Adalberon, décédé peu de temps après, en 1072, un an ou deux après la mort du duc Gérard d'Alsace, père de Thierri. Les ducs de Lorraine ont toujours depuis possédé la souveraineté de Bouzonville, et se sont fait honneur de se déclarer défenseurs de l'Abbaye; et les Evêques de Metz depui Adalberon, ont toujours exercé leur autorité, au moins sur une partie de Commercy, et on regarde cette seigneurie comme relevant de leur Crosse, au moins jusqu'en 1443.

 

Les ducs de Lorraine se sont toujours réservé l'Avouerie de Bouzonville, mais leurs sous-voués y ont souvent commis de grands excès qu'il a fallu réprimer. Dès l'an 1123, Renier Abbé de Bouzonville en porta ses plaintes à Thierri d'Alsace, comte de Bitche, fils du duc Thierri et premier protecteur de l'Abbaye, qui s'étant fait représenter le Chartres du Monastère, et en particulier la Bulle du Pape Léon IX, qui réglait les droits des Avoués, ordonna qu'ils se contenteraient de ce qui était contenu dans ces anciennes Chartres, ce qui fut ainsi réglé en présence de plusieurs seigneurs des environs, qui s'étaient rendus avec lui à Bouzonville.

 

Ce Monastère porte le titre de la Ste-Croix, parce que le comte Adalbert, son fondateur ayant rapporté de son voyage de Jérusalem une portion considérable du bois de la sainte croix, la déposa à Bouzonville et y fonda un monastère où cette pieuse relique a toujours été honorée par un grand concours de peuple. Les règlements que le comte Thierri de Bitche avait faits pour contenir les avoués de Bouzonville dans de justes bornes, furent mal observés. Environ soixante ans après, et en 1184, Bertrand évêque de Metz, comme prélat ordinaire, dit que les avoués de l'abbaye forçaient les sujets de Bouzonville, d'épouser les esclaves des dits avoués, ce qui était contre le bon ordre et contre les lois de l'église, qui ne reconnaît point ces sortes de mariages comme légitimes, par le défaut de liberté des contractants; et de plus comme contraires aux intérêts de cette maison, qui perdait ses sujets par ces alliances illégitimes et disparates, au lieu de les multiplier en s'alliant avec les sujets du duc de Lorraine, ou avec ceux de l'abbaye de Mouzon et de celle de Rethel, ainsi qu'il avait été réglé par la bulle du pape Léon IX. C'est ce que dit Bertrand évêque de Metz, en voulant corriger ces abus.

 

Les ducs de Lorraine, comme descendants du comte Adalbert fondateur de Bouzonville, ont toujours conservé sur elle une autorité particulière; et dans les temps qu'on y a fait jouir du droit d'élection, ils ont confirmé et agréé les élections, et ont confirmé et agréé les élections, et ont même donné aux abbés élus l'investiture par la crosse. Dans la suite ils y ont nommé des abbés commandataires et séculiers; et c'est l'état où se trouve aujourd'hui Bouzonville.

 

Hestroff-5dec2011-980-Bouzonville-Ste-croix.jpgBouzonville Sainte-Croix - 5 janvier 2011

 

Ce monastère ayant été totalement incendié le 19 mai 1683 a été rétabli en l'état où nous le voyons aujourd'hui, beaucoup mieux bâti qu'il n'avait jamais été : l'église est encore la même qui fut érigée par le fondateur. Elle a beaucoup souffert par le grand incendie dont nous avons parlé et a porté assez longtemps les tristes marques de cet accident; mais elle est bien rétablie et bien décorée aujourd'hui, et est fort fréquentée par les peuples des environs qui y viennent adorer la Ste Croix qu'on y conserve.

 

BZL1jun09 19

 

Antoine, duc de Lorraine, donna la seigneurie de Bouzonville en 1543 à Valentin, comte d'Isembourg, en échange de Chatel sur Moselle; mais ces deux seigneuries furent bientôt réunies au domaine de Lorraine. Celle de Bouzonville est un très ancien fond des Ducs de ce pays, comme on l'a vu ci-devant.

 

La réforme de la Congrégation de saint Vanne y a été reçue en 1612.

 

Hestroff-5dec2011-976-Bouzonville-Ste-Croix.jpgLe pont franchi par les Alliés le 27 novembre 1944

 

Le bourg de Bouzonville n'a rien de fort remarquable. Le pont qui est sur la Niede auprès de l'Abbaye, est fort fréquenté par le passage des troupes, qui viennent de Metz à Thionville ou à SareLouis et réciproquement : ce passage a beaucoup contribué à l'agrandissement de ce bourg, et à y attirer beaucoup d'habitants. La prévôté de Vaudrevange transférée ensuite à Bérus, fut enfin fixée à Bouzonville en 1706 et on joignit celle de Freishetrof.

 

Hestroff-5dec2011-975-Bouzonville-Ste-Croix.jpgBouzonville, l'ancien monastère

 

Le baillage de Bouzonville est fort étendu et comprend environ cent quatre-vingt tant bourgs que villages et hameaux. Dans ces derniers temps il a été beaucoup question de transférer l'Abbaye de Bouzonville en un autre endroit, et de faire du monastère et de l'église qui subsistent aujourd'hui, une espèce de fort et de magasin pour la commodité des troupes qui y passent et y séjournent souvent, et pour la sûreté du passage qui est de grande conséquence, surtout en temps de guerre.

 

L'Eglise paroissiale du bourg est à Vaucheching, diocèse de Metz, à environ un quart d'heure de Bouzonville.

 

Source : Notice sur la Lorraine, Dom Calmet

 

 

---------------

A lire ou à relire l'histoire de Bouzonville sur son site officiel

Prenez note des numéros utiles de la commune

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 00:00

BOUZONVILLE, en allemand Butzendorff, petite ville, chef-lieu du bailliage de son nom, avec une prévôté & une Abbaye d'Hommes, de l'ordre de Saint-Bénoît, dans le Duché de Lorraine, Diocèse de Metz, Conseil souverain & Intendance de Lorraine.

On y compte 110 feux. Cette ville est située sur la rive droite de la Nied, à 3. L. O. de Saar-Louis, & 14. & tiers N. N. E. de Nancy. Long. 24. 17.40 lat. 49. 20. 10.

 

L'Eglise paroissiale de Bouzonville est à Vaudreching, à un bon quart de lieue E. de la ville dont il est question.

Hestroff 5dec2011 974 Bouzonville Ste Croix

 

L'Abbaye de Bouzonville a été fondée par Adelbert, frère de Gérard d'Alsace, qui la fit bénir en 1033 par Thierry, Evêque de Metz. Gérard, frère du Fondateur, engagea le pape Léon IX, qui avoit été Evêque de Toul, à y venir en 1050. Ce Souverain Pontife y donna une Bulle en faveur de ladite Abbaye.

 

Anciennement la Seigneurie de Bouzonville appartenait aux Evêques de Metz. Mais Thierry, fils de Gérard, l'acquit en donnant Commercy en échange à ces Evêques. Dans la suite cette Seigneurie, qui avoit été aliénée, revint aux Ducs de Lorraine. En 1543, le Duc Antoine la donna avec celles de Berus ou Beaurain & Valderfange (Vauderevange) sur la Saare, à Valentin, Comte d'Isembourg, en échange de Châtel-sur-Moselle.

 

Le Bailliage de Bouzonville, considéré comme District particulier du Duché de Lorraine, est borné au N. par le Duché de Luxembourg, le Bailliage de Mertzick, le Sargaw & le Trévirois; au S. par le Bailliage de Boulay; & à l'E. par ceux de Saar-Louis & de Schaumbourg; & à l'O. par le Pays-Messin. Il  6.1 & demie de longeur & environ autant de largeur. Ce baillage est arrosé de la Nied, la Saare & la Moselle; & il dépend en partie du Diocèse de Metz & en partie de celui de Trèves. Au reste, c'est un pays rempli de montagnes & dont les pâturages sont le meilleur produit.

 

 

Source : Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules par Jean-Joseph Expilly, Chanoine-Trésorier en dignité du chapitre Royal de Sainte-Marie de Tarascon, de la Société Royale des Sciences é Belles-Lettres de Nancy, &c.

 

----------------------

Le descriptif vous est rapporté avec la graphie d'époque

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 00:00

Rothenberg-Movie.jpg

 

 http://www.rothenbergmovie.com

C'est un long métrage qui a été tourné sur la commune en toute discrétion entre
octobre et janvier ...

Le travail fut difficile dans les premiers temps (obtention de permissions de
prise de vue, casting, repérage, ...) Mais aujourd'hui, toute l'équipe du film
est super satisfaite du résultat obtenu ... dixit le réalisateur.

A vous la découverte en avant-première !


 --------------------
Dernières nouvelles :

L'association du Fort aux Fresques s'est proposé
de prendre en charge le Rotherberg. Voir article de ce jour du RL

Avec Rothenberg, nouvelle dimension pour Hestroff

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 22:32

5 janvier 2011

 

Hestroff 5dec2011 872 Velving

Velving 

Hestroff 5dec2011 882 Gaweistroff

Gaweistroff 

Hestroff 5dec2011 884 Villing

Villing

 

Hestroff 5dec2011 885 Villing Trois Maisons

Trois Maisons

 

Hestroff 5dec2011 895 Berviller

Berviller

 

Hestroff 5dec2011 901 Merten

Merten 

Hestroff 5dec2011 911 Rémering

Rémering - 5 janvier 2011

 

Hestroff 5dec2011 906 Europe1

Felsberg  

Hestroff 5dec2011 930 Schreckling

Schreckling 

Hestroff 5dec2011 943 châteaurouge

Châteaurouge 

Hestroff 5dec2011 948 Eoliennes Teterchen

Eoliennes de Teterchen  

Hestroff 5dec2011 954 où est hestroffHestroff à l'horizon  

Hestroff 5dec2011 959 vers Brettnach

Croisement Teterchen-Brettnach

 

Hestroff 5dec2011 969 cimetière juifCimetière juif entre Alzing et Bouzonville 

Hestroff 5dec2011 979 Bouzonville St Croix

Bouzonville Sainte-Croix

 

--------------------

Va falloir laver les carreaux...

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 19:00

Du haut de ses 384 m, Tromborn dominant le Pagus Nidensis, était habité par les Celtes et les Romains. En attestaient des tumuli et des pièces de monnaie comme le rapporta en 1830, Th. Schmitt, curé de la paroisse Saint-Paulin près de Trèves. 

 

Hestroff 2jan2011 844 Tro^born menhir

Situé sur une voie romaine venant de Metz pour rejoindre Vaudrevange (Wallerfangen en Sarre aujourd'hui) en passant par Pontigny et Boulay, Tromborn, 3 myriamètres (ou 3 lieues ≈ 10 km) 8 kilomètres et 2 p. de Metz, était également un relais poste situé sur la 1ère route Metz-Sarrelouis par Les Etangs et Boulay et à la frontière de la poste étrangère jusqu'à Sarrelouis entretemps passé à la Prusse.

 

Hestroff-2jan2011-837-Brettnach.jpgVue de Tromborn sur Brettnach - 2 janvier 2010

 

La Montagne de Tromborn avec un beau point de vue, fut déjà citée dans l'Itinéraire complet du Royaume de France, divisé en 5 régions, en quelque sorte le guide du Routard version 18e pour  Voyageurs, Etrangers, Curieux et Négociants.

 

Hestroff 2jan2011 846 sentiers Nied Saarlouis

 Hestroff-2jan2011-838-Brettnach.jpgVue de Tromborn sur le val de Nied - 2janvier 2011

Hestroff 2jan2011 848 Cattenom

En faisant face à la centrale de Cattenom en arrière-plan, il doit être possible de repérer Hestroff par ciel plus dégagé.

 

 

--------------------------

A lire ou à relire l'histoire de Tromborn sur le site consacré à son festival annuel de Country Music

 


Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 00:00

Imaginez-vous des eaux chaudes, appauvries d'oxygène, un climat tropical chaud avec des sévères tempêtes saisonnières, une salinité changeante et souvent élevée.


Hestroff 2jan2011 840 TrombornFrontière franco-allemande de Berus à Sierck

 

Car, avant de connaître la période continentale puis glaciaire, il y a 250 mio d'années, notre région était couverte d'une mer chaude et peu profonde qui se dessècha et déposa les gisements de sel gemme, exploités encore de nos jours à Château-Salins, Marsal, Dieuze.

 

Hestroff 2jan2011 841 Tromborn

 

Tout près de chez nous aussi, témoins de ces temps lointains, les "couches aux Cératites" dans le Muschelkalk aux deux côtés de la frontière franco-allemande.

 

Mais les cératites n'étaient pas les seuls animaux qui vivaient chez nous. Ils partageaient notre environnement avec des coquillages, gastropodes, crabes et homards, lys de mer et les poissons.

 

Alors que penser du fameux réchauffement climatique ?

 

Hestroff 2jan2011 842 Tromborn

 

_______________________

Geolor pour les amateurs des sciences de la Terre en Lorraine


 

Repost 0
Published by solnade - dans Hestroff autrefois
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 00:00

Des dizaines de milliers d'oies, canards et limicoles, qui hivernent habituellement aux Pays-Bas et en Belgique, ont poursuivi leur migration et trouvé refuge en France.


Hestroff 2jan2011 799 oies sauvagesVol d'oies sauvages entre Gomelange et Bettange, 2 janvier 2011

 

Allain Bougrain Dubourg, président de La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), appela la semaine dernière à "suspendre immédiatement la chasse" de plusieurs espèces d'oiseaux dans le nord de la France où se déroulait un véritable massacre.

 

Hestroff 2jan2011 801

 

Or, le 2 janvier 2010, nous avons rencontré ces braves migrateurs entre Gomelange et Bettange... Auraient-ils confondu la Nied avec la Manche ?

 

Hestroff 2jan2011 802 cygnes

 

 

 

 

..

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 22:52

Hestroff - Tromborn,

en passant par Gomelange, Bettange, Guinkirchen, Velving et Teterchen

 


 

 

Repost 0
Published by solnade - dans Près de chez nous
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 06:46

C'est avec grande tristesse, à l'aube de ce nouvel an, que nous venons d'apprendre que Simone, épouse Jean Decker, a fait ses adieux.

Nos pensées vont à son époux, ses enfants, sa fratrie et toute sa famille.  


La messe d'enterrement sera célébrée à 14h15, lundi le 3 janvier 2011, à Hestroff.

 

Vous aurez la possibilité de déposer vos témoignages sur www.avis-de-deces.net

Schiltz-Simone.jpg

 

Nous présentons toutes nos condoléances à la famille de Simone.

Repost 0
Published by solnade - dans Avis de décès
commenter cet article

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche