Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 08:29

En venant de Pont l'Abbé, abordez Quimper par le Nord, dixit Roland d'Annecy... Garez-vous entre le cimetière St-Nicolas et les remparts de la ville close à hauteur de la seule tour médiévale encore debout. Descendez la rue Elie-Fréron vers la place Corentin où se dresse la magnifique cathédrale éponyme.

 

Quimper 30aou2010 349

 

Installez-vous confortablement à la terrasse du Café du Finistère sans oublier de changer de place au moins 3 X ... pour mieux admirer la cathédrale ...? Plus tard, revenez-y dans l'espoir de compléter leur galerie des personnages illustres tels de Gaulle, Mitterrand et Chirac...


Quimper 30aou2010 376-copie-1

Quimper-30aou2010-567-copie-1.jpg

 

Avant de vous reposer place Corentin, traversez le Jardin de la Retraite. Si vous l'avez snobé en descendant, il sera encore temps de le visiter en remontant...

 

Quimper 30aou2010 355

 

Visitez la cathédrale au pas de charge car à midi on ferme !

 

Quimper 30aou2010 364

Rendez-vous sur les rives de l'Odet et laissez-vous tenter par le menu du jour de la plus ancienne brasserie de Kemper sans vous ruiner. C'est super !

 

Quimper 30aou2010 444

Quimper 30aou2010 454

 

sans toutefois vous y attarder car vos compagnons de route sont pressés de poursuivre leur visite.


Quimper 30aou2010 457
En quittant les rives de l'Odet, dirigez-vous vers le Musée Breton et ne ratez-pas le palais épiscopal édifié au 16e par Claude de Rohan.

 


Quimper-30aou2010-535-1.jpgQuimper 30aou2010 541

 

En sortant du palais des évêques de Quimper, dirigez-vous vers la maison Henriot dont les faïences sortent encore de leurs propres fours à Locmaria. Chez  HB-Henriot tout est fait main.

 

Quimper 30aou2010 555

Quimper 30aou2010 561

Quimper 30aou2010 564

 

Enfin... prenez votre temps et levez le nez pour partir à la découverte des vieilles maisons de Quimper ayant échappé au  tristement célèbre incendie de juin 1762.


Quimper 30aou2010 442Quimper 30aou2010 574

Quimper 30aou2010 578Quimper 30aou2010 569Quimper 30aou2010 572

 

Visite "à l'américaine" terminée, retrouvez votre tombereau de luxe via le quartier des Jésuites...

 

Quimper 30aou2010 586

 

Last but not least... si vous avez abusé du kir local, faites-vous discret car à la sortie de la ville close, à l'ombre de la seule tour médiévale encore debout, les poulets veillent...

 

Quimper-30aou2010-614-copie-1.jpg


Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 09:06

Hack Roudou 29sep2010 227Hack Roudou 29sep2010 216

Hack Roudou 29sep2010 224 groupeHack Roudou 29sep2010 225 groupe

Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 10:51

Chef-lieu du Finistère en Bretagne, mais seulement 2e ville après Brest, capitale de la Cornouaille, près de 65000 âmes, Quimper se situe au fond d'une ria d'une vingtaine de kilomètres entourée de collines.

 

Quimper 30aou2010 372

 Le nom ancien de la ville était Quimper-Corentin en référence à son saint patron. Le nom de la commune en breton viendrait de Kemper = confluent, la ville ayant été bâtie à la confluence du Steir, de l'Odet, du Frout et du Jet. Ou encore du latin médiéval combrus qui signifie abattis d'arbres barrant une rivière, le tout venant de l'ancien celtique kombero- fait de se rencontrer en un même lieu.

 

Quimper s'est structuré autour de sa cathédrale gothique dédiée à Saint-Corentin, édifiée sur un ancien sanctuaire roman, dont la fin de vingt ans de restauration fut fêtée en 2008.

 


Quimper 30aou2010 529

Quimper 30aou2010 471

 

 

 



Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 00:44

Blason_ville_fr_Quimper_-Finistere-.svg.png

Le blason de la ville de Quimper se lit "D'azur au bélier passant d'argent  accorné et onglé d'or ; au chef d'hermine". On le retrouve sculpté sur les façades des principaux bâtiments municipaux contruits aux 19e et au 20e.

 

Blason HestroffOr l'armorial de l'Argentaye remontant au 16e attribuait à l'évêque de Cornouaille les armes suivantes "de gueule (c'est-à-dire rouge) au mouton d'argent" qui ressemblait au blason de Hestroff.

 

 

 

Certes, nous n'avons pas l'intention de comparer Quimper à Hestroff... Seulement comprendre le message délivré par le vocabulaire héraldique. Si Hestroff blasonne d'un mouton par référence à  saint Jean-Baptiste, qu'en est-il de Quimper qui honore saint Corentin ...?

 

L'agneau (en troupeau) est le symbole de l'homme en groupe, dont il s'agit d'assurer la survie : peuple de Dieu pour l'Ancien Testament, fidèles chrétiens après la prédication évangélique. La sollicitude du berger symbolise la tendresse de Dieu pour son peuple ou celle des « pasteurs » (d'âmes) pour leurs « ouailles ». Inversement, la docilité des agneaux est comparée à la rectitude du Juste (« suivre le droit chemin » est une expression pastoral.

 

On sait qu'à Quimper on hésita longtemps entre le bélier, symbole très utilisé en héraldique et en astrologie, et le mouton. Outre que Le mouton bêle et que le bélier blatère... penchons-nous sur leur définition et leur éthymologie. 

 

Le mot « mouton » est issu de *multo, terme provenant des langues celtiques et désignant les mâles châtrés de l'espèce. On retrouve la racine par exemple en irlandais molt ou en breton maout  . Ce terme s'imposera même en italien sous la forme montone. Cependant le nom latin de l'espèce était ovis, ovicula désignant les brebis. Le dernier terme allait dériver en français en ouaille.

 

Donc, mouton est un mot celte... . Les animaux constituaient un des thèmes majeurs de l'art celtique, et ce, dès le Ve avant JC. Le choix des animaux représentés n'était pas hasardeux ! Les druides faisaient du bélier le symbole de la fertilité, de la vie en mouvement et de la création, alors que la brebis, le mouton ou l'agneau dépendait étroitement du symbolisme courant dans le christianisme.

 

 

Blason-Quimper-1696.jpgEn novembre 1696, un édit royal de Louis XIV prescrivit l'établissement d'un recueil des armoiries du royaume. Il s'agissait de réunir en un seul recueil les armoiries des familles nobles et bourgeoises de France, celles des juridictions, des titulaires d'offices, celles des communautés de villes, des provinces, des abbayes, des corporations d'art et de métiers. Charles D'Hozier, ci-devant juge d'armes de France et généalogiste de la maison du roi, fut nommé garde de l'armorial.

 


Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 00:00

Raz 31aou2010 722

Raz 31aou2010 729

Raz 31aou2010 078Raz 31aou2010 727Raz 31aou2010 082Raz 31aou2010 083

Raz-31aou2010-091.jpg

Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:10

Thionville 18aou2010 905Un des 2 pont-écluses de Thionville sur le canal de la Moselle vers Yutz et la route de Metz après le pont des chemins de fer

 

Construit entre 1746 et 1752, le pont-écluse fut construit entre 1746 et 1752 par Louis de Cormontaigne pour éviter à la ville de Thionville de subir des dégâts consécutifs aux inondations hivernales.


Louis de Cormontaigne, chevalier de St-Louis, maréchal de camp, directeur des fortifications de Thionville, Longwy, Bitche et Verdun, naquit en 1696, enta en 1715 au service militaire, et en 1715 dans le corps des ingénieurs, où il se fit bientôt remarquer par plusieurs écrits sur la fortification. En 1728 il fut envoyé à Metz, et y exécuta les beaux ouvrages à couronne double de Belcroix et Moselle, qui fondèrent sa réputation. Il eut la satisfaction de voir en 1738 employer également à Thionville, pour l'ouvrage à couronne Yutz, sa manière appliquée aux ouvrages de Metz.

 

Thionville 18aou2010 911Sur la rive opposée : vestiges des fortifications servant d'entrepot à des entreprises de maçonnerie

 

Après Vauban, ses Mémoires sur l'art de fortifier, déterminèrent sa renommée tant en France qu'en Europe. Quant à Cormontaigne, il n'avait aucune prétention.  Il présenta sa méthode comme la première manière de Vauban perfectionnée quoique qu'il en ait aussi modifié la troisième manière.

 


Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 22:36

Thionville 18aou2010 763

 

Thionville 18aou2010 782 bis

 

Thionville 18aou2010 783

 

Thionville 18aou2010 787

 

Thionville 18aou2010 837

 

Thionville 18aou2010 786

Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 22:24

Thionville 18aou2010 764La place du marché et le beffroi au coeur de la ville de Thionville- 18 août 2010 -

 

Construit au 14e, le beffroi fut remanié à de nombreuses reprises. Son originalité lui valut, en 1980, d'être inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

Thionville 18aou2010 776

Entrée du beffroi


Au-dessus de l'entrée, on peut admirer une magnifique fenêtre gothique d'origine. Côté rue de la Tour, on distingue une porte de style gothique qui correspondit à l'entrée originale du beffroi.

 

Thionville 18aou2010 833

 

À l'intérieur du beffroi, on peut apprécier  trois salles voûtées d'ogives qui servirent de prison pour les bourgeois sous l'Ancien Régime. A visiter.

 

Thionville 18aou2010 791

Rue de la Tour  et son restaurant éponyme - 18 août 2010

 




Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 00:00

Thionville 18aou2010 801

 

L'église Saint-Maximin daterait du milieu du 18e. Situé le long de la Moselle, l'édifice impose par sa masse.

 

La paroisse appartenait à l'abbaye Saint-Maximin de Trèves depuis le Moyen Age tout en dépendant du diocèse de Metz.  En 1628, les jésuites de Trèves, voulant s'introduire à Thionville, voulurent imposer Ignace Alexandre, licencié ès lois, curé de la paroisse de Hestroff et archiprêtre de Kédange, dont le premier acte comme vicaire perpétuel fut signé en mai 1696. Mais le Roi enverra une lettre de nomination au même poste à un prêtre d'origine parisienne, qui restera en poste jusqu'en octobre 1700, année au cours de laquelle Ignace Alexandre délaissera définitivement la paroisse de Hestroff. Ignace Alexandre se fit connaître à Thionville surtout pour ses chicaneries financières.

 

En 1897, c'est un autre descendant de Hestroff, l'abbé Louis Hackspill, qui y sera nommé vicaire et ce jusqu'à son départ pour Toulouse où il enseignera l'écriture sainte de 1902 à 1907. Ce Louis Hackspill, député de la Moselle de 1919 à 1924, est inhumé à Bouzonville. Voir sa courte biographie.

 

Thionville 18aou2010 804

Thionville 18aou2010 810Saint-Maximin inside et ses orgues réputées 


Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 00:00

 

Thionville 18aou2010 883

 

La Tour aux Puces, donjon de l'ancien château-fort des comtes de Luxembourg à Thionville, abrite le musée d'archéologie.

 

Notre flânerie dans les rues médiévales ne nous a pas laissé le temps de visiter ce musée fort intéressant.

 

Thionville 18aou2010 870

 

Quand nous étions élève au lycée de jeunes filles de Thionville, rebaptisée Hélène Boucher, nous nous rappelons d'une tour très sombre - voire noirâtre - dans laquelle, nous avait-on rapporté, du temps de Charlemagne des prisonniers étaient dévorés par les puces... d'où son nom.

 

Or, cette tour, autour de laquelle gravitent beaucoup de légendes, ne daterait pas de l'époque carolingienne. Unique "débris" du château-fort des comtes de Luxembourg, elle remonterait à la fin du 11e.

 


 

 

---------------------

Parcours virtuel de la Tour aux Puces

 


Repost 0
Published by solnade - dans Balades
commenter cet article

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche