Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 00:00

BanatEn octobre 2009, nous avions transmis une liste des gens de Hestroff et d'Edling partis au Banat à Jean-Marie Chappé, journaliste, qui collaborait au projet roumain BANATerra. Ce site est toujours en ligne mais impossibilité d'entrer en contact.

 

Nous désirions simplement signaler au membre français de cette association que le festival de la langue francique de Sarreguemines reprenait cette année le thème des aventuriers du Banat.

 

A ce propos, le 7hebdo vient de consacrer un article tout récent à cette épopée... Les familles ayant quitté Hestroff, Edling y sont évoqués mais, comme à l'accoutumée, Hestroff est confondu avec Helstroff...

 

 

 

 

 

-------------------

Hestroff sur Banaterra

Nos cousins du Banat, notre article du13 octobre 2009

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4753817/La-voie-roumaine.html

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:35

Pour ceux qui n'ont pu venir ou étaient déjà partis...

 

 


 
Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 00:00

 

L'abbé Louis Hackspill, bien que né à Bouzonville (Moselle) le  29 juin 1871, avait ses racines profondes à Hestroff.

 

Inhumé à Bouzonville, Louis, Pierre, Jean-Baptiste, fils d'Antoine Hackspill, fondateur de la société de musique Sainte-Cécile de Bouzonville en 1865, s'était éteint à Craincourt, sa dernière paroisse, le 19 décembre 1945, tel que l'annonça l'Institut catholique de Toulouse au sein duquel il avait été professeur d'éxégèse biblique :


 " Une belle figure de patriote lorrain. Une pénible nouvelle nous est parvenue : M. l'abbé Louis Hackspill s'est éteint au matin du 19 décembre, un peu avant six heures, en son presbytère le 19 décembre 1945 .."

 

 

Député de la Moselle de 1919 à 1924, Louis Hackspill fit ses études au petit et au grand séminaire de Metz, puis à Rome et à Paris. Ordonné prêtre en 1895 à Metz, docteur en théologie en 1896, nommé vicaire à Thionville en 1897, puis professeur d'écriture sainte à l'Institut catholique de Toulouse de 1902 à 1907, et enfin curé de Saulny (diocèse de Metz) en 1907, il se lance dans la vie politique en 1911 à l'occasion des élections au Landtag d'Alsace-Lorraine, où il est candidat du « Centre lorrain » dans la circonscription de Saint-Avold. Elu au deuxième tour, opposé au centre allemand, il défend au Landtag une politique purement lorraine, ce qui le rend suspect aux yeux des autorités allemandes. En 1918, il devient directeur du journal Lothringer Volkszeitung, La libre Lorraine, journal catholique. Dès la libération de l'Alsace-Lorraine, il participe à la création du parti de l'union républicaine lorraine. Il se présente sur la liste de ce parti aux élections législatives de 1919. La liste de l'union républicaine lorraine obtint la majorité absolue et sur les huit députés qu'elle comportait Hackspill obtint le septième rang avec 61.204 voix ; sur la même liste Robert Schuman avait été élu second avec 62.089 voix. Les candidats de la liste socialiste unifiée n'avaient réuni que 27.229 à 26.407 voix et la liste française républicaine lorraine 6.955 à 6.467 voix.

A la Chambre, membre de la commission d'Alsace-Lorraine, il manifesta par ses propositions, rapports et interventions, l'intérêt qu'il portait à sa province meurtrie, notamment en matière de mines de potasse, chemins de fer, conseils de prud'hommes, indemnités aux internés et expatriés.

Critiqué dans son pays à la fois pour son activité de directeur de journal, pour ses propos très libres et ses conceptions sociales, il ne fut pas désigné comme candidat par son parti aux élections de 1924.

Nommé en 1927 curé de Graincourt, il cessa toute activité politique.

Pendant la seconde guerre mondiale il se réfugia dans l'Ariège dès 1939.


 

Source : Assemblée nationale

 

  Hackspill-Louis-ascendance.jpg

Elu au Landtag, suspect aux yeux des autorités allemandes, Louis Hackspill fut conduit en 1914 en prison, menottes aux mains, comme un malfaiteur de droit commun.


Les activités de Louis Hackspill ne s'arrêtaient pas à la politique. Il avait également publié un travail intéressant sur certaines parties de la version éthiopienne de l'Evangile, ses élèves s'occupant de copier des manuscrits arabes qui contenaient des renseignements historiques sur l'Abyssinie, l'origine de l'alphabet des Sabéens, expliquée à l'aide des écritures safaïtique et lihyanite.

 

En 1913, les mémoires de l'Académie de Metz, dont il faisait partie, l'évoque en ces termes : "M. l'abbé Louis Hackspill, curé de Saulny près Metz, aussi un Lorrain, ancien professeur de langues orientales, un de nos vulgarisateurs les plus érudits. J'aurai à parler de l'éloquent discours qu'il a prononcé au Landtag, ..."

 

L'abbé Louis Hackspill assurait aussi de décembre 1918 à avril 1923 la direction politique du Lothringer Volkszeitung (sous titré La Libre Lorraine), quotidien catholique de langue allemande, publié à Metz entre 1918 et 1940, qui s'inscrivait dans la continuité d'un précédent quotidien messin, le Lothringer Volksstimme, paru de 1902 à 1918. Le Volkszeitung se plaçait sur une ligne autonomisante et défendait ardemment le particularisme alsacien-lorrain.  

 

L'abbé Louis Hackspill repose auprès de ses parents et de ses frères Paul Joseph Marie, médecin à Hayange, et Mathieu ingénieur à Strasbourg.
 

 

-----------------------------------------

A lire ou à relire "L'Alsace et la Guerre"

 















 l















 

Repost 0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 21:00
Bonjour amis de la nature et de la randonnée
Jacques et Julie, c'est nous et nous souhaitons partager avec vous notre passion et nos découvertes...
Si vous recherchez le nom d'une fleur rencontrée au hasard d'une balade sur les collines ou montagnes de Provence et des Alpes du sud, vous la trouverez peut être sur ce blog.
N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ou remarques, nous ne sommes que des amateurs curieux de nature, alors à très vite!
Bienvenue

 

http://jacquesetjulie.skyrock.com/

 

 

Question à Julie et à Jacques : notre belle inconnue du mois d'août qui, du marché matinal de Schaerbeek avait débarqué à Hestroff en l'an 2003,  a failli rendre l'âme cet hiver... Qui est-elle ?

 

 

CHestroff-en-fleurs0028.jpg

 

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 00:00
Doyens Casara & PickCamille CASARA & François PICK

C'est en compagnie de leurs enfants et amies que nos doyens sont allés s'encanailler dans la Sarre toute proche.

Camille CASARA, né le 30 janvier 1927,  et François PICK, quatre semaines plus tard, soit le 27 février 1927, sont tous deux descendants des familles les plus anciennes de Hestroff.


Doyens Casara & Pick au BiehlsFamilles et amies entourant les doyens de Hestroff

Camille et François nous sont venus en aide pour reconstituer l'odyssée qu'avait vécue le village lors de l'exode de septembre 1939. Tous les deux, âgés de 12 ans, accompagnaient leurs familles respectives.

Camille, fils de Ernest CASARA et Louise Sophie KIEN, fut hébergé à Saint-Sauveur dans la Vienne où il fréquenta l'école.

De son côté, François, fils de Eugène PICK et Madeleine BERTOLINO,
avait pris congé des gens du village à Montier-en-Der pour s'en aller à Saint-Dizier.

Camille et François, de retour à Hestroff à l'automne 1940, ont été enrôlés de force à l'âge de 16 ans. Leur histoire respective vous sera racontée bientôt. En attendant, souhaitons-leurs une longue et belle vie et un

J o y e u x   a n n i v e r s a i r e  !


Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 19:13
C'était à la une de notre journal local ce jour... Monique surfe pour trouver son Valentin...

Et si Magnolia, grande surfeuse à 74 ans et tant de cordes à son arc..., se décidait à ouvrir un blog pour raconter ses aventures à tous ceux qui cherchent l'âme-soeur sur le web ? Nous parions qu'elle ferait un carton !








Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 11:29
ou comment renouer avec les traditions et (re)transformer Hestroff en station de sports d'hiver.

Suivez le guide avec Jérôme JACOB sur Dailymotion.




http://www.dailymotion.com/video/xc1sgy_snowboard-et-snowkite-a-hestroff_sport
Repost 0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 21:02
En clair, dans le Républicain de ce jour, retrouvez tout sur Helmut Fritz qui sera ce soir à Metz dans le cadre de la lutte contre le cancer

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/article/2585669,75/Helmut-Fritz-et-David-Vendetta-a-Metz-contre-le-cancer-%28videos%29.html
Repost 0
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 14:09

Le 16 janvier dernier, notre conseiller général Clément LARCHER nous a adressé ses meilleurs voeux dans les colonnes de Boulay à Bouzonville de notre journal local. Comme il avait décidé cette année de ne pas avoir la langue de bois, il lui importait de mettre en 2010 les choses au point.


Les voeux de Monsieur Larcher s'adressaient bien évidemment, dans le cadre des prochaines régionales, à son électorat. En bon connaisseur du terrain, il n'a fait écho qu'à ce qui se dit tout bas dans nos chaumières.


Qu'on vote ou non pour Monsieur Larcher, que Monsieur Larcher ait raison ou pas, depuis quand Christiane Palley, Nathalie Griesbeck et Isabelle Rauch, qui pour une fois ont tenu à dépasser leurs différences politiques, s'intéressent-elles à notre rural profond ?


Que leurs enfants aillent bien, on s'en doute et nous le leur souhaitons. Qu'elles fassent partie des 52 % de Françaises qui ont eu la chance de travailler tel qu'elles le désiraient...

tant mieux pour elles...  


Mais qu'elles accusent Monsieur Larcher de tenir des propos dégradants vis-à-vis des femmes et sur l'immigration c'est too much.

 

En quoi la femme devrait se sentir lésée quand Monsieur Larcher ne fait que suggérer que dans un contexte de chômage grave l'un ou l'autre époux soit rémunéré pour rester au foyer pour mieux encadrer l'éducation des enfants ? Cela  se pratique beaucoup en Europe du Nord même sans compensation.


En affirmant que certains étrangers sont entreprenants, ce pourquoi nous les jalousons, en quoi Clément Larcher a-t-il tenu des propos dégradants envers les immigrés ?

 

Les statistiques du Conseil régional, si chères à ces dames, sont-elles en mesure de nous faire une comparaison entre chiffres relatifs aux familles monoparentales, personnes célibataires, divorcées ou en veuvage, dont la seule survie est un travail même médiocrement rémunéré et les chiffres concernant les conjoints nantis qui ne travaillent que pour leur  "plaisir" ?




Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 15:06

Aquarelle Losson Schmidt 2

"Les aquarelles s'exposent" : Voici le titre d'une annonce parue dans le RL de lundi dernier. Venez découvrir de très belles oeuvres en vous rendant à l'exposition qui se tiendra dans le patio de "La Louvière" à Marly et qui commencera le samedi 23 Janvier par l'inauguration  à 18 H. et se tiendra jusqu'au lendemain dimanche 24 de 15 à 18 H. Elle est due à la section "Aquarelles" de l'Association Marly Théâtre dont je fais partie.

Je vous y invite cordialement et serais très heureuse de vous y rencontrer
.
Amicalement. Marie-Thérèse
Aquarelle Losson Schmidt 20Marie-Thérèse lors d'une précédente exposition

Exposition Aquarelle. Du 23 au 24 janvier dans le patio de la Louvière à Marly. Entrée libre.

Les 17 artistes conviés à exposer, dont Marie-Thérèse, sont tous précédés d'une bonne réputation et ont déjà participé à des salons de la région.

 


Aquarelle Losson Schmidt 6Copyright Marie-Thérèse Losson-Schmidt

 

 

 


Repost 0

Présentation

  • : Hestroff, village de la Moselle francique
  • Hestroff, village de la Moselle francique
  • : Hestroff avant, pendant, après, de 1680 à 1789, 1939-45, 2009, 2010, 2011. Ses habitants, son histoire, sa généalogie, son actualité. Histoire et généalogie pays de Nied, Metz, Moselle
  • Contact

Recherche